Glaucome: ayons-le à l’œil!

rawpixel via Unsplash

Le glaucome est une des maladies de l’œil qui touchent le plus grand nombre de personnes au Canada. Les symptômes n’apparaissant qu’après un certain temps, passer un examen de dépistage afin de repérer les signes de la maladie avant qu’elle fasse trop de dégâts est primordial.

Le glaucome endommage le nerf optique; au mieux, il peut causer des pertes de vision, au pire, mener à la cécité s’il n’est pas soigné.

Toujours à l’affût de nouveaux traitements, le Centre universitaire d’ophtalmologie de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont planche sur un microstent à installer lors de la pose d’implants visant à freiner la progression de la maladie et à réduire la pression intraoculaire, un problème fréquent chez les gens atteints de glaucome. L’automne dernier, les ophtalmologistes de l’HMR ont par ailleurs été les premiers au Canada à utiliser un puissant microscope 3D permettant de mieux voir les minuscules membranes de l’œil et d’opérer avec encore plus d’exactitude. Cette précision accrue devrait diminuer les complications et augmenter le taux de succès des chirurgies de l’œil pour les patients souffrant de glaucome ou devant subir une greffe de cornée.

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Glaucome: ayons-le à l’œil!

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

1

Commentaires

D'accord, le dépistage, c'est

D'accord, le dépistage, c'est bien. Mais quels sont les premiers symptômes?