Gare au coup de chaleur!

Gare au coup de chaleur!

Lucian Dachman via Unsplash

La chaleur, on en rêve pourtant depuis des mois! Mais quand elle est extrême et qu’elle perdure plusieurs jours et nuits de suite, elle peut devenir problématique, voire dangereuse.

Qui risque davantage de souffrir d’un coup de chaleur et comment s’en protéger? Le Dr Guy Lacombe, professeur titulaire en médecine interne et gériatrie à l’Université de Sherbrooke, nous renseigne.

Population à risque

Les personnes plus âgées font partie de la population à risque, tout comme les enfants d’ailleurs, pour plusieurs raisons:

• la sensation de soif diminue (dès 55 ans) et l’inconfort de la soif est ressenti plus tardivement;

• les reins peinent à conserver les liquides quand c’est nécessaire ou à s’en débarrasser en cas de surplus;

• les tissus conservent moins l’eau et le gras sous-cutané – qui, lui aussi, retient une partie du liquide – diminue, ce qui contribue à une moins grande réserve de fluides dans le corps en général;

• la diminution du gras sous-cutané fait aussi qu’on est moins bien «isolé»: on est plus sensible au froid, beaucoup moins protégé de la chaleur et notre corps s’adapte alors moins bien aux changements de température;

• on est moins mobile, particulièrement si on souffre d’arthrose, et donc moins porté à se lever pour aller boire.

«Les troubles cognitifs, certains médicaments ou une souffrance affective diminuent également l’esprit d’initiative, constate le gériatre. Les personnes seront alors moins motivées ou aptes à répondre à leurs propres besoins. Une autre complication possible de la déshydratation, c’est qu’on peut devenir confus (peu importe l’âge) et donc être encore moins en mesure de réagir adéquatement.»

Précautions à prendre

«Un coup de chaleur, c’est une urgence médicale, c’est grave», insiste le Dr  Lacombe. En cas de chaleur extrême, voici quelques règles de base pour éviter les ennuis.

• On s’hydrate suffisamment et régulièrement en buvant de 1 à 1,5 L par jour. Attention: trop boire peut aussi être dangereux, notamment en cas d’insuffisance cardiaque ou rénale.

• On n’attend pas d’avoir soif! On planifie ses apports en eau, surtout si on est à risque.

• On évite l’alcool, qui aggrave la déshydratation et altère les capacités à lutter contre la canicule.

• On se force à manger, même si on n’a pas faim.

• On augmente sa consommation de fruits et légumes riches en eau (melon, pomme, poire, petits fruits, concombre, laitue).

• On privilégie les repas froids, qui aident à baisser la température corporelle, et on évite d’utiliser le four qui réchauffe l’air ambiant.

• On s’organise pour passer au moins 2 h par jour dans un endroit frais: au centre d’achat, chez des amis qui ont l’air climatisé, etc.;

• On limite les efforts physiques.

• On se rafraîchit régulièrement au moyen de douches ou de bains frais, d’une serviette mouillée.

• On sort couvert et on porte des vêtements légers.

• On s’assure d’avoir toujours de l’eau avec soi.

• On évite l’exposition au soleil.

• On reste en contact avec notre entourage.

À l’aide!

On surveille les signes de déshydratation. Si nos mictions sont moins fréquentes, que nos urines sont plus foncées que d’habitude ou qu’on a gagné du poids rapidement (surtout si on a des problèmes d’insuffisance cardiaque ou rénale), ces signes indiquent qu’on est en train de se déshydrater et qu’il faut immédiatement y remédier.

En cas d’urgence, on contacte...

Le 811 (Info-Santé) en présence des symptômes suivants: étourdissements, évanouissement, nausées ou vomissements, fatigue inhabituelle, maux de tête, essoufflement, respiration ou battements cardiaques rapides, soif extrême, mains, jambes ou pieds enflés.

Le 911 (Centre d’urgence) si la personne est confuse, qu’elle a un comportement inhabituel, des hallucinations ou qu’elle a perdu connaissance, que sa température corporelle est très élevée et qu’elle ne transpire plus.

Enfin, on aide ou on signale aux autorités ceux qui sont en perte d’autonomie et incapables de se protéger de la chaleur ou de penser à s’hydrater.

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Gare au coup de chaleur!

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

1

Commentaires

Coup de chaleur

C très important de savoir tout ça pr éviter de gros problèmes