Encourager les proches aidants?

Encourager les proches aidants?

Josh Appel via Unsplash

S’inspirer du Régime québécois d’assurance parentale (RQAP) pour aider les proches aidants à concilier travail et vie personnelle? Voilà une proposition avancée tout récemment par le Réseau FADOQ.

Basé sur le modèle des congés parentaux, ce régime permettrait à un proche aidant de s’absenter du travail jusqu’à 52 semaines tout en recevant un revenu établi en fonction de son salaire.

«Notre organisation est consciente qu’il s’agit d’une demande importante», a concédé par communiqué la présidente du Réseau, Gisèle Tassé-Goodman.

Actuellement, la loi nous autorise 10 jours de congé sans solde par année pour prendre soin d’un proche.

Pour bientôt, un congé du proche aidant? 



4

Commentaires

congé pour aidants

Il est plus que temps de reconnaitre le travail de ces gens.

conge proche aidant.

Oui l`epuisement nous rejoint parce que qu`on essaie de mener de front tout en meme temps, notre propre vie et obligations, les rendez-vous, les deplacements de ceux-ci qui sont limites, les rencontres avec le CLSC, les demandes speciales qui prennent des semaines pour faciliter a la maison le quotidien, et par dessus tout cela le cote monetaire qui sort de nos poches quand le budget est deja serre, alons nous reclamer a un parent un frais de stationnement? et Dieu sait qu`on en paie.....Oui depechez-vous de mettre sur pied un conge ou prestation de proche aidant.....au moins ca nous enleve le stress du monetaire.

Le crédit d'impôt provincial pour les proches aidants

La personne aidée doit avoir 70 ans ou plus pour que le proche aidant puisse réclamer un crédit d'impôt provincial. Le député Amir Khadir avait déposé une pétition à ma demande pour que le gouvernement modifie la loi afin que le critère d'âge de la personne aidée soit abolie; mais le gouvernement Libéral avait refusé de le faire. Et le gouvernement actuel ne semble pas vouloir le faire non plus. Cet injustice est inqualifiable!

Régime québécois d’assurance parentale

Je viens de terminer mon travail de proche aidant suite au décès de mon mari qui avait la Sclérose latérale amyotrophique. Je suis totalement d’accord avec cette proposition. Moi j’étais à ma retraite, il faudrait aussi prévoir un certain montant pour nous les aidant naturels qui avons besoin de répit et que nous devons payer la différence entre le 14.50$ donner par le gouvernement versus le 25$ facturé par les aidants qui nous sont référés par des agences privés. Ce n’est pas tout le monde qui ont les moyens de payer cette différence.