COVID-19: efforts de guerre

COVID-19: efforts de guerre

John Cameron via Unsplash

Les parallèles avec d’autres crises historiques sont de plus en plus faciles à faire alors que Justin Trudeau a annoncé un plan de mobilisation de l’industrie ce vendredi 20 mars.

En clair, toutes les entreprises peuvent être mises à contribution. Le premier ministre canadien a donné en exemple les fabricants automobiles, qui pourraient transformer leurs installations pour produire de l’équipement médical plutôt que des pièces d’auto.

Côté chiffres, le bilan s’élève désormais à 139 cas au Québec — autour d’un millier à l’échelle du pays. Montréal est la région la plus touchée pour le moment avec 31 cas, suivie de près par l’Estrie (27) et la Montérégie (21). De ce nombre, 10 personnes sont hospitalisées, dont 6 aux soins intensifs.

 

En bref


Où appeler ?

Le premier ministre François Legault a annoncé de nouveaux numéros où obtenir de l’information sur la COVID-19. Au numéro général 1 877-644-4545 s’ajoutent des numéros régionaux. Ainsi, à Montréal, par exemple, on peut aussi signaler le 514 644-4545, le 450 644-4545 dans les couronnes, le 418 644-4545 dans l’est du Québec ou le 819 644-4545 en Estrie et en Outaouais.

 

Sensibiliser les aînés

Dès ce soir, 18 h, les personnes âgées de 70 ans et plus commenceront à recevoir des appels téléphoniques préenregistrés par Dominique Michel et Bernard Derome. François Legault a affirmé que ces messages ciblés visent à «répéter les consignes et rassurer autant que possible la population».

 

Estrie

Il s’agit de la région la plus fortement touchée, toutes proportions gardées. Le directeur de la santé publique Horacio Arruda a précisé que des analyses étaient faites en ce moment. Il n’est toutefois pas question de fermer une région, mais les autorités rappellent qu’il vaut mieux éviter les voyages non essentiels d’une région à l’autre.

 

Retour à l’école

La réouverture des écoles à la fin du mois de mars est fortement improbable, a avoué François Legault, ajoutant que plusieurs scénarios sont à l’étude. «On essaie de viser le début du mois de mai.» En ce qui concerne les cégeps et les universités, les cours à distance devraient toutefois permettre de compléter la session d’ici l’été, selon lui. 



Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

COVID-19: efforts de guerre

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires