Attention à la grippe!

Attention à la grippe!

CDC via Unsplash

Chaque année, l’hiver amène son lot de cas de grippes. Et pour l’éviter, la prévention est la clef.

«La grippe est plus sévère qu’on le pense. Chaque année au Canada, on a de 10 000 à 12 000 hospitalisations liées à ça», indique le Dr Guy Boivin, professeur au département de microbiologie, d’infectiologie et d’immunologie de la Faculté de médecine de l’Université Laval. D’où l’importance de l’éviter, mais également de la distinguer d’un simple rhume.

«Avec la grippe, on a plus de fièvre, alors qu’avec un rhume on en a peu ou pas. La toux sèche, tout comme les douleurs musculaires sont également plus symptomatiques d’une grippe. Pour un rhume, on parle plus d’un écoulement nasal, habituellement il n’y a pas de toux et pas de douleurs musculaires généralisées», affirme le spécialiste. Ceci dit, ces symptômes ne sont pas absolus. Dans le doute, on consulte son professionnel de la santé. 

Pour s’éviter la grippe, rien de tel que de s'abstenir de contacts excessifs. Notre neveu est malade? On ne le prend pas dans nos bras et surtout, on esquive les bisous. «Il faut se laver les mains régulièrement, surtout après voir visité des gens et donné la main, si quelqu’un est malade, il faut se tenir à distance», prévient Dr Boivin. 

La vaccination n’est pas à négliger dans un processus de prévention de la grippe. Si le vaccin ne protège pas toujours toutes les sources grippales, selon l’expert, il reste recommandé. Que faire si malgré la prévention et la vaccination, on attrape tout de même la grippe? «Dans les fêtes, on opte pour le port du masque, dans un hôpital ou avec des personnes fragilisées, c’est pareil, explique le médecin. Et surtout, si c’est possible, on évite de participer à des rassemblements à moins d’y être obligé.»