Alzheimer: la faute au microbiote?

Alzheimer: la faute au microbiote?

C’est confirmé: il existerait un lien entre la maladie d’Alzheimer et le microbiote intestinal.

Des chercheurs européens ont en effet découvert qu’un déséquilibre au sein de la colonie de bonnes bactéries qui peuplent l’intestin serait en cause dans l’apparition de plaques de protéine bêta-amyloïde (A bêta) dans le cerveau, une des caractéristiques qui permettent de diagnostiquer l’alzheimer.

Pour arriver à ce résultat, des équipes de recherche menées par les neurologues Giovanni Frisoni, de l’Université de Genève, en Suisse, et Moira Marizzoni, du Centre Fatebenefratelli de Brescia, en Italie, ont étudié une cohorte de 89 personnes âgées de 65 à 85 ans.

«Nos résultats sont sans appel: certains produits bactériens du microbiote intestinal sont corrélés à la quantité de plaques amyloïdes dans le cerveau, et ce, par l’intermédiaire du système sanguin, qui transporte certaines protéines des bactéries jusqu’au cerveau», a indiqué la chercheuse italienne par voie de communiqué. En conséquence, de nouvelles stratégies de prévention de la maladie d’Alzheimer pourront être étudiées au cours des prochaines années. Un exemple parmi d’autres: la prise de prébiotiques.   

Alors que plus de 500 000 Canadiens souffrent de ce type de démence (la Société Alzheimer du Canada prévoit même que près de 1 000 000 de personnes seront atteintes au pays en 2035), cette avancée scientifique a de quoi donner de l’espoir.