Plus on vieillit, plus le temps passe vite?

iStockphoto.com

Sans preuve à l’appui pour affirmer que plus on vieillit, plus le temps passe vite, Simon Grondin, professeur et directeur du laboratoire de recherche en psychologie de la perception (du temps en particulier) à l’Université Laval, partage cette impression. «J’en ai entendu parler souvent, j’ai lu sur le sujet, on en a discuté dans des congrès, dit-il. Les gens l’expliquent, d’une part, par le ralentissement biologique et, d’autre part, en fonction de la proportion de ce que représente une semaine, un mois ou une année sur l’ensemble de notre vie.»

Un an, c’est le 10e de la vie d’un enfant de 10 ans, mais le 100e de celle d’une personne de 100 ans! «Et une année passe 10 fois plus vite pour elle que pour l’enfant», note Luc Rousseau, professeur et coordonnateur du programme francophone de psychologie à l’Université Laurentienne et spécialiste de la perception du temps. Il précise cependant que la proportion décrit le phénomène plus qu’elle ne l’explique…

Avez-vous parcouru adulte le quartier de votre enfance, le parc où vous jouiez? Vous êtes-vous retrouvé dans votre école primaire? «Ce qui semblait immense est maintenant bien petit, constate Luc Rousseau. Le point de vue de l’enfant qui voit les choses comme autant d’univers à explorer est différent de celui de l’adulte. Dans nos souvenirs, notre chambre était vaste, notre maison énorme, et le temps infini!»



Pages :