Réduire sa consommation de sucre ajouté

Sucres simples

iStockphoto.com

Notre goût pour le sucre est inné, donc présent dès la naissance. Certains spécialistes affirment même qu’un foetus apprécie davantage le liquide amniotique lorsque celui-ci présente un goût plus sucré. Et on ajoute que le contact avec cette saveur sucrée ferait sourire certains foetus! De plus, la consommation de sucre et d’aliments sucrés stimule les zones du cerveau associées à la récompense et au plaisir.

Démasquer le sucre ajouté!

Il est vrai que beaucoup d’aliments, comme les fruits et les produits céréaliers faits de grains entiers, contiennent naturellement du sucre. Mais il est tout aussi vrai que l’industrie ajoute régulièrement du sucre aux produits alimentaires pour en rehausser la saveur ou en allonger la conservation. Par conséquent, des produits qui ne présentent pas de saveur sucrée, comme les soupes, les vinaigrettes, les sauces, les pains, les croustilles et les craquelins, contiennent généralement du sucre.

Caché sous diverses appellations, le sucre peut être difficile à repérer. Voici quelques mots clés qui indiquent sa présence:

  • Saccharose, glucose, fructose, maltose, sucrose et dextrose
  • Sirop de maïs, de glucose ou de malt
  • Sucre liquide ou inverti
  • Dextrine
  • Miel, mélasse, sirop d’érable
  • Concentré de jus de fruits

Selon l’Organisation mondiale de la santé, 10% et moins des calories quotidiennes peuvent provenir des sucres ajoutés. Pour un régime de 2 000 calories par jour, ce sont 200 calories ou 50 grammes de sucre ajouté qui peuvent être consommés quotidiennement. À noter qu’une canette de boisson gazeuse contient à elle seule 40 grammes de sucre!



Pages :