Par quoi remplacer la viande?

Par quoi remplacer la viande

iStockphoto.com

En se basant sur une récente étude menée par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé la viande transformée – charcuteries, saucisses, viande en conserve ou présente dans des sauces – dans la catégorie des agents cancérogènes pour l’être humain.

Elle a également catalogué les viandes rouges – boeuf, veau, porc, mouton, agneau – comme probablement cancérogènes. Autrement dit, une consommation importante et régulière de ces viandes augmenterait le risque de développer un cancer, entre autres de type colorectal

La conclusion n’est pas surprenante. Les professionnels de l’alimentation l’avançaient depuis plusieurs années. «Toutefois, on ne prône pas l’élimination complète des viandes rouges et transformées dans notre assiette, assure Hélène Lowell, nutritionniste au bureau de la politique et de la promotion de la nutrition à Santé Canada. On recommande simplement de réduire leur apport. D’ailleurs, on trouve dans le Guide alimentaire canadien d’excellents substituts afin de combler nos besoins quotidiens en nutriments durant les jours sans viande.» 



Pages :

2

Commentaires

Question à propos de charcuteries

En premier lieu, j'aimerais souligner que votre article est très intéressant. J'ai deux petites questions.

La première concerne la charcuterie - est-ce que le jambon sans nitrite avec ingrédients naturels seulement a le même incidence cancérigène que le jambon avec nitrites ?

Deuxième question - Cela concerne les sortes de viande rouge ... Que dire de la viande sauvage ? Le bison, l'orignal, le chevreuil .... ces viandes sont-elles considérées au même titre que le bœuf et autres?

Merci de votre attention et bonne fin de journée

Charcuterie et viande rouge.

Bonjour,

Selon moi, toute charcuterie contient des produits néfastes pour la santé. Le jambon vendu en épicerie doit être fumé, coloré et aromatisé artificiellement, en plus, des agents de conservation ajoutés. À moins de fumer soi-même une pièce de viande dans un fumoir, on ne peut y échapper. Pour ce qui concerne la viande sauvage, les animaux élevés en captivité ne sont sûrement pas tous nourris au foin biologique. Les semences ( blé, maïs, etc....) proviennent presque tous de Mosanto donc ogm.

Tandis que les animaux vivant en liberté comme l'orignal peuvent se nourrir plus sainement mais, encore là, les produits chimiques se retrouvent dans la nature par la pluie et la pollution. Donc, bien se nourrir est difficile et les choix doivent être réfléchis. Ce qui n'est pas toujours évident.

Pour terminer, les animaux de boucherie sont bourrés d'antibiotiques, des produits qui se retrouvent dans notre alimentation par la force des choses. Contrairement aux animaux carnivores, les humains n'auraient pas l'enzyme nécessaire pour ingérer et digérer la viande rouge. À vous de décider! Bravo pour cet article.