Manger québécois, ça veut dire quoi?

Manger québécois, ça veut dire quoi?

Artur Rutkowski via Unsplash

La souveraineté alimentaire? Qu’est-ce que ça mange en hiver? Plus sérieusement: comment l’atteindre et quel est le rôle des petits producteurs dans l’équation?

Pour répondre à ces questions dans l’air du temps, Ciné Vert organise une Ciné-discussion animée par la journaliste Catherine Mercier le jeudi 14 mai, 19 h, en direct sur Facebook. Des panélistes triés sur le volet y participeront: l’artiste-peintre et cinéaste Marc Séguin, l’agronome Louis Robert, l’agricultrice Maude Prud’homme et le professeur à l’Université Laval Patrick Mundler.

D’abord, on approfondit la question en visionnant le documentaire La ferme et son État, de Marc Séguin, offert gratuitement en ligne jusqu’au 14 mai.

 

Bilan quotidien

Le trio formé de François Legault, d’Horacio Arruda et de Danielle McCann est arrivé, pour la seconde journée, en portant des masques artisanaux. «Je suggère fortement le port du masque», a d’ailleurs répété le premier ministre, précisant que, pour rendre la mesure obligatoire, il faudrait pouvoir distribuer suffisamment de masques à la population.

 

En hommage aux personnes décédées de la COVID-19, le Québec, qui dénombre actuellement 3220 décès (+89), a mis son drapeau en berne. Sur les 39 931 cas confirmés (+706), 1876 (+35) sont hospitalisés, dont 194 (+8) patients aux soins intensifs.

 

Enfin, certains sports individuels, dont le golf et le tennis, et d’autres activités de plein air seront bientôt autorisés dans la province. «Pour revenir à une vie plus normale, il faut [toutefois] continuer à suivre les consignes», a martelé François Legault: respecter la distanciation physique, porter un masque et se laver les mains. «Je compte sur les Québécois.»