Alimentation et arthrite: le point sur la question!

Alimentation et arthrite: le point sur la question!

iStockphoto.com

Au Canada, plus de 15% de la population âgée de 15 ans et plus dit souffrir d’arthrite. Chez les personnes de 65 ans et plus, la maladie touche environ un homme sur trois et une femme sur deux. Les deux types d’arthrite les plus communs sont l’arthrose (ou ostéoarthrite) et l’arthrite rhumatoïde. Or, si les publications sont nombreuses au sujet de telles solutions, peu de données probantes confirment les allégations qu’elles véhiculent.

Mythe numéro 1

Le régime sans gluten peut réduire l’inflammation

Le régime sans gluten a la cote. On en vante les mérites pour réduire l’inflammation et les symptômes associés à plusieurs pathologies. Les adeptes du «sans gluten» défendent largement leur théorie sans avoir de données sérieuses pour l’appuyer. Le Collège des médecins ainsi que l’Ordre professionnel des diététistes du Québec ont émis une mise en garde à son propos. Si le régime sans gluten est nécessaire aux personnes souffrant de la maladie coeliaque (1% de la population) et sans doute utile à celles qui sont hypersensibles au gluten (environ 5% de la population), il n’est pas recommandé en l’absence d’intolérance. Ce régime peut entraîner des carences nutritionnelles s’il est mal équilibré. De plus, les aliments sans gluten sont plus onéreux et souvent plus riches en gras et en sucre que les aliments ordinaires. Lorsqu’il est accompagné d’un retrait des produits laitiers (dans le cadre de la diète hypotoxique notamment), il est encore moins recommandable. Il suffit de consulter un médecin pour vérifier sa tolérance au gluten. Si le diagnostic est confirmé, une rencontre avec un nutritionniste saura guider la personne vers une alimentation équilibrée dépourvue de gluten.

Mythe numéro 2

Certains suppléments peuvent aider à soulager les douleurs causées par l’arthrose 

Les suppléments de sulfate de glucosamine et la chondroïtine sont très populaires auprès des gens souffrant d’arthrose. Comme le cartilage des articulations contient naturellement ces composantes, on déclare que les prendre en suppléments pourrait aider à réparer les dommages. De nombreuses études réalisées sur le sujet ont obtenu des résultats divers, certaines montrant une amélioration des symptômes, d’autres déduisant qu’il n’y a aucun effet significatif. Les données actuelles ne sont pas encore assez concluantes pour que l’on recommande les suppléments. Une chose est certaine, même les médicaments prescrits ne procurent pas toujours des bénéfices. Si vous désirez essayer les suppléments, assurez-vous de vérifier que le produit est homologué par Santé Canada et affiche un numéro d’identification (DIN). À noter: les personnes allergiques aux crustacés doivent éviter la glucosamine, puisque celle-ci est synthétisée à partir de la carapace de crustacés.

Mythe numéro 3

Éliminer certains aliments aide à réduire l’arthrite rhumatoïde

Plusieurs « diètes » prétendent pouvoir guérir l’arthrite ou en réduire les symptômes. Parmi elles: le jeûne, le végétalisme et le régime sans produits laitiers. Ces allégations sont non fondées. De plus, certaines de ces diètes privent le corps d’éléments essentiels dans le combat contre l’arthrite rhumatoïde. 

Le jeûne semble efficace pour combattre l’arthrite rhumatoïde à court terme. Mais dès que l’on recommence à s’alimenter, les symptômes reviennent, ce qui fait du jeûne une stratégie non recommandable. 

Le régime végétalien ne présente pas non plus de résultat concluant en ce qui a trait à l’atténuation des douleurs liées à l’arthrite rhumatoïde. Le végétalisme, qui exclut le poisson, limite la consommation d’oméga-3 d’origine marine, qui sont justement suggérés pour réduire l’inflammation. De plus, s’il est mal équilibré, ce régime peut entraîner des carences nutritionnelles et une fonte musculaire. 

Le fait de ne pas consommer de produits laitiers ne semble pas recueillir plus d’appui scientifique. C’est que, comme les personnes qui souffrent d’arthrite rhumatoïde risquent particulièrement de développer de l’ostéoporose, il est essentiel qu’elles comblent leurs besoins en produits laitiers (ou substituts) au quotidien. De plus, la vitamine D pourrait retarder l’évolution de l’arthrite, d’où l’importance de consommer des aliments riches en vitamine D, comme le lait.



Pages :

9

Commentaires

Glucosamine

Vers l'age de 55 ans, je me levais le matin avec des raideurs dans les mains et des jointures barrés. J'ai donc commencé à prendre de la glucosamine tous les matins. Rapidement (quelques mois au plus) je me suis débarrassé des raideurs et mes mains sont très mobiles. Aujourd'hui à 70 ans, je n'ai aucune douleur au levé....Je suis un croyant...

polyarthrite rhumatoïde et arthrose chaleur et froid

Comment peut ton faire pour essayer de trouver un alimentation saine et rester active si l'on souffre au point de ne plus vouloir bougé ou de de plus pouvoir le faire

Glucosamine

Maurice, tu es parmi ceux qui prennent la glucosamine et qui y croit. Dans les dernières années une étude a démontré qu'il n'y avait pas plus d'effet bénéfique à en prendre qu'à prendre un placébo. Tant mieux si tu y trouves ton compte.

Artrite

A part la glucosamine, il y a le collagène qui soigne les articulations. Il va s'en dire que certains aliments et breuvages sont plus difficiles à assimiler. L'alcool, le sucre et ce qui se transforme en sucre dans le système digestif et les viandes rouges sont à prendre avec parcimonie. Selon mes observations évidemment.

Critique constructive

En résumé on semble dire que mis à part pour les cœliaques et pour les hypersensibles au gluten, le régime semble n'être qu'une mode (d'où la référence à la « cote »). On semble se baser sur la mise en garde conjointe des médecins et nutritionnistes. Il faut néanmoins savoir que cette mise en garde a été terriblement critiquée de par le monde comme étant peu objective et fortement biaisée. En effet, il faut pouvoir garder un esprit objectif et critique face à des affirmations à l'emporte-pièce. Ce n'est pas parce qu'un ou plusieurs médecins ou nutritionnistes ont une opinion négative du régime sans gluten et sans produit laitiers que ceci en fait une vérité scientifique. Or c'est exactement ce qui se passe à l'heure actuelle. Il n'existe pour l'instant strictement aucune étude scientifique (du domaine médical ou de la nutrition) qui ait été effectuée et qui aurait eu pour résultat de prouver que ce régime était soit inefficace soit dangereux (lorsque bien équilibré)) pour, par exemple la polyarthrite rhumatoïde. En conséquence, les professionnels qui affirment que ce régime est soit inefficace soit dangereux émettent une simple opinion. On peut vouloir les croire, mais il faut savoir qu'ils ne parlent pas de quelque chose qu'ils savent, mais plutôt de quelque chose qu'ils croient sans études scientifiques ciblées pour appuyer leur croyance.
Dans le mythe no1 les références à un « régime mal équilibré » peuvent prêter à sourire. En effet, avec un minimum de réflexion, il est aisé de convenir que tout régime alimentaire s'il est « mal équilibré » peut mener à des carences. La preuve est que le régime alimentaire nord-américain (soit le régime alimentaire de tout un chacun dans cette partie du monde) est un régime qui mène un nombre incalculable de personnes à des aberrations telles que l'obésité ou la malnutrition voire les deux conjointement (non ce n'est pas absurde) ce qui en fait donc un régime dangereux par excellence s'il est « mal équilibré »!!!
Dans l'article on met en garde contre le régime sans gluten qui serait « […] souvent plus riche en gras et en sucre que les aliments ordinaires. ». On revient ici aux affirmations de certains scientifiques mais qui sont relayées ici de façon à effrayer la population : Ce n'est pas le régime en lui-même qui est riche en gras et riche en sucre, ce sont les industriels qui mettent aux point des aliments inadéquats pour la santé pour des raisons diverses. Il suffit donc au commun des mortels de garder sa tête sur ses épaules et de lire les étiquettes. Si une personne désire des biscuits industriels mais que ceux-ci sont bourrés de sucre et de gras, il est certainement préférable que cette personne confectionne elle-même ses biscuits, pour simplement mettre moins de gras et moins de sucre, ceci est une lapalissade. Mais il est totalement critiquable de laisser croire que le régime est déficient en lui-même, ce sont les aliments industriels qui le sont souvent, et ce, quel que soit le régime alimentaire.
Il est finalement dit dans ce mythe no1, que le régime est encore « […] moins recommandable » lorsque sans produits laitiers, sans que l'on n'explique pourquoi au lecteur. Dans la réalité, il est très recommandable de ne plus consommer de produits laitiers car de très nombreuses études prouvent que beaucoup de personnes souffrent de les ingérer. Il ne s'agit pas ici d'une « intolérance au lactose » (ceci est un autre débat), il s'agit plutôt ici d'une intolérance à aux protéines du lait de vache mais plus particulièrement les caséines et la lactoglobuline béta, de plus l'agglutinine serait aussi un irritant notoire. Une partie de ces molécules, une fois dans l'intestin, ne sont pas digérées et favorisent la croissance d'une flore de putréfaction qui à son tour pourrait mener à une destruction partielle des jonctions serrées de l'intestin qui mène droit à un intestin poreux qui permet par la suite à des molécules alimentaire de grande taille de se retrouver dans le sang où elles n'ont rien à faire. Le corps doit ensuite s'en débarrasser ce qui amène divers problèmes de santé tels que la polyarthrite rhumatoïde et plusieurs autres maladies.
Il est à noter que l'argument politiquement correct concernant les « bienfaits » des produits laitiers concerne d'une part leur apport en calcium et d'autre part leur apport en vitamine D, et ceci est énoncé comme devant être la protection ultime et indiscutable contre l'ostéoporose. Or ceci relève malheureusement du lobby de l'industrie laitière et du mythe agroalimentaire qu'elle a engendré. Dans la « vraie réalité », statistiquement parlant, plusieurs études scientifiques prouvent que plus un pays est consommateur de produits laitiers et plus les gens y souffrent s'ostéoporose, on appelle cela un paradoxe. Et pour appuyer ce paradoxe on voit que les pays dans lesquels la tradition culinaire ne contient aucun produits laitiers, l'ostéoporose est beaucoup moins présente. Il semblerait donc que le calcium permette oui, d'avoir une densité osseuse élevée à l'âge moyen, mais que ceci épuise la capacité du corps à conserver cette densité dans la vieillesse exposant les consommateurs de produits laitiers à un risque beaucoup plus élevé d'ostéoporose que s'ils consommaient seulement de la vitamine D par d'autres moyens (comme de lait végétal supplémenté ou des suppléments).
Ainsi, contrairement à ce qui est proposé dans l'article, il ne faut pas aller voir un médecin pour évaluer si oui ou non, une personne est allergique ou intolérante ou encore hypersensible au gluten ou aux produits laitiers, car cette démarche mène droit dans le mur, les résultats seront certainement négatifs, car il n'existe pas, à l'heure actuelle de tests pouvant montrer scientifiquement que les molécules composant ces aliments causent par exemple la polyarthrite rhumatoïde. Le test le plus concluant est à faire soi-même après s'être informé et en étant vigilant en mettant en place un régime qui soit équilibré malgré le retrait des deux aliments parmi les plus appréciés de l'alimentation occidentale.

Arthrite ou gluten ?

Je ne suis pas d'accord avec le fait de passer un test car le test sanguin ne semble pas fonctionner pour tous. J'ai un proche qui avait des douleurs articulaires pendant plusieurs années et était diagnostiqué d'arthrite. J'ai lu un article de Giselle Frenette qui disait que le gluten peut donner des douleurs articulaires. J'ai fait lire à la personne concernée qui a donc décidé de tester le régime sans gluten et après 1 semaine ou 2 au plus, les douleurs étaient disparues et ne sont pas revenu depuis le maintient du régime. Si vous voulez vous faire diagnostiquer ,vous devrez recommencer à manger du gluten si je ne me trompes pas . En espérant que ça fonctionnes pour vous !

Glucosamine

A Videodose.j'ai lu votre commentaire au sujet de la glucosamine qui ne serait pas mieux qu'un placebo. Il y a quelques années j'avais un chien femelle Rotweiler qui a commencé à faire de l'arthrose à 7 ans, elle ne pouvait même plus se lever seule il fallait que je lui aide et elle criait en se levant. Une infirmière que je connais m'a recommandé de lui donner 500mg par jour de glucosamine, Ejh bien, après seulement 3 jours elle recommençait à se lever seule sans crier et elle a vécu pendant 4 autres années sans plus jamais se plaindre et redevenue très active tout en prenant toujours sa glucosamine. On ne peut pas dire chez le chien que c'est la confiance, que c'est psychologique, Alors j'ai pensé qu'en vous racontant ma petite histoire ça pourrait peut-être aidé des personnes aux prises avec cette douloureuse maladie.

Régime hypotoxique

Je suis entièrement d'accord avec Annemarie Monti. Je souffre d'arthrose depuis au moins 25 ans et d'arthrite depuis une dizaine d'années. Je ne pouvais plus utiliser les escaliers, prendre le métro ou marcher plus de 5 minutes à la fois. Plusieurs de mes articulations étaient enflées, rouges et chaudes (pieds et genoux surtout), plusieurs de mes doigts avaient crochi... J'ai commencé le régime hypotoxique il y a environ 4 ans, petit à petit. J'ai commencé par arrêter tous les produits laitiers. Les résultats que j'ai obtenu en 6 semaines m'ont incitée à continuer dans cette voie. En quelques mois, mes douleurs ont diminué de 80%. Aujourd'hui je peux prendre le métro, je peux marcher 2-3 heures sans problème, au pire, je prends un Tylenol et je suis soulagée. Mes pieds ont tellement désenflé que je suis passée du 9 au 7 en 2 ans. Les hivers sont encore durs, mais jamais comme avant ! Pas scientifiquement prouvé le régime hypotoxique ? Eh bien qu'attendez-vous pour les faire les fichues recherches et pour enfin prouver 'scientifiquement' qu'on peut améliorer sa santé de façon remarquable avec cette alimentation ! Les médicaments contre l'arthrite détruisent le foie et les reins des patients et ça ne vous empêche pas d'inciter les gens à en prendre ! Pourquoi vous ne le leur dites pas ça ? Que c'est dangereux et parfois mortel ? Peut-être que certains préfèreraient essayer de changer leur alimentation avant de se lancer tête baissée dans l'aventure des pilules !

Produits laitiers et sans gluten...

J'ai moi même commencé à 49 ans à souffrir d'affreuses douleurs aux mains et tendinite chronique au pouce droit. Médecins n'offrent que des médicaments pour panser les bobos mais qui ne les règlent jamais vraiment, et en plus causent d'autres problèmes de santé.

J'ai aussi découvert le régime hypotoxique par hasard et le trouvant très difficile à suivre, j'ai décidé de voir ce que m'apporterait de couper 1 chose à la fois. Produits laitiers, et sans gluten ont été éliminés depuis plusieurs mois, mais seulement après 3 jours, j'ai remarqué une diminution des douleurs qui ont diminuées encore plus avec le temps. J'ai remplacé les produits laitiers par des produits à base de lait de coconut (car je n'aime pas les autres options) et ne mange que du produits de riz, sarrazin, quinoa ou millet lorsque j'en ai envie. Je mange beaucoup plus de légumes crus, et cuits, fruits, noix...

Il ne me reste que de minimes douleurs ici et là mais au moins je peux maintenant fonctionner normalement quotidiennement. Bonus!!! J'ai souffert pour plusieurs années de dermatite périorale que les médecins traitent avec des antibiotiques très forts mais la dermatite revenait quand même toujours. Maintenant, elle est disparue!

Nous sommes gouvernés par l'argent que rapporte l'industrie laitière, les compagnies pharmaceutiques et de l'alimentation. Lorsque nous essayons de faire comprendre que de revenir à la base fonctionne pour plusieurs, nous nous faisons ridiculisé, et rire de nous parce que çà dérange. Nous sommes confrontés à un mur et c'est absolument malheureux...