Mieux vivre la ménopause

Mieux vivre la ménopause

iStock

Pour certaines femmes, la ménopause est une période de renouveau, de plus grande liberté. D’autres vivent moins bien cette étape de la vie. Et beaucoup subissent de désagréables effets secondaires: bouffées de chaleur, insomnie, fatigue, sécheresse vaginale... sans compter les divers problèmes de santé dus à la chute du taux d’œstrogènes.

Selon le Réseau canadien pour la santé des femmes, on a plus ou moins de symptômes liés à la ménopause selon l’endroit où l’on réside. Une série de facteurs causeraient ces disparités, dont les différences génétiques, le régime alimentaire, le mode de vie et les diverses attitudes socioculturelles face au vieillissement des femmes. Certains chercheurs se demandent si la vénération à l’égard de la jeunesse en Amérique du Nord et le manque de respect envers le vieillissement pourraient contribuer aux difficultés liées à la ménopause.

Rite de passage

Prendre soin de soi, avoir une bonne hygiène de vie, comprendre ce qui se passe, s’écouter – voire en faire un rite de passage – pourrait aider à mieux accepter et à mieux vivre la ménopause. Depuis bientôt 10 ans, la fondatrice de l’organisme MoonSistars accompagne les femmes au gré de leurs cycles. Elle leur propose des coachings pour vivre en harmonie avec eux et des ateliers pour notamment apprivoiser les menstruations ou les métamorphoses de la ménopause. Inspirée par les enseignements traditionnels des femmes autochtones, elle organise des rites de passage personnalisés et des «Tentes rouges» ou «Tentes mauves» en groupe, afin d’honorer ces transitions de manière consciente et de les célébrer de façon unique, positive et significative. Info: moonsistars.com.



Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Mieux vivre la ménopause

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

1

Commentaires

déception

article vide de contenu. Qu'on le lise ou non ne fait aucune différence.
Vous m'en voyez désolée.