Pas de dispute dans mon party!

iStockphoto.com

Si vous recevez (suite)

Certains sujets (politique, religion, argent, etc.) risquent d’envenimer l’atmosphère? Dites à vos invités que vous comptez sur eux pour ne pas les aborder afin de préserver l’esprit des fêtes. En cas d’oubli, dites simplement d’un ton joyeux que ce n’est pas ce soir qu’on réglera la question. Puis enchaînez rapidement sur un sujet plus léger.

Autre truc pour réduire le risque de disputes: éliminer les temps morts grâce à des jeux et de la danse, par exemple. Deux invités ne peuvent se sentir? Installez-les à bonne distance l’un de l’autre à table, puis tentez par la suite de les occuper chacun de leur côté.

Malgré votre prévoyance, un des invités critique tout un chacun? Frère et sœur ramènent leurs vieilles rancunes sur le tapis? Respirez par le nez, ce qui pourrait vous éviter de prononcer des paroles regrettables. Puis intervenez avant que la situation soit hors de contrôle.

«Si deux personnes s’affrontent, mieux vaut les rencontrer individuellement, souligne Pierre Faubert. On propose à celui qui a mis le feu aux poudres des moyens de faire une trêve pour le reste de la soirée, en lui expliquant que son attitude embarrasse les autres invités et que la maison est un lieu de festivités, pas de discorde. Si le manège recommence, on lance un ultimatum: ou la personne cesse de boire ou d’être désagréable, ou elle part.» Et on voit bien sûr à ce que celle qui a trop bu soit ramenée chez elle par un invité à jeun, un taxi ou encore Nez Rouge.



Pages :