Partir en vacances en pleine forme

iStockphoto.com

Réduire la cadence à la maison

Deux ou trois semaines avant le départ, commencez à boycotter tout ce qui rime avec grand ménage. Faites le minimum: époussetage, balayage, lessives, repassages. Point. Mieux, partagez les tâches entre les membres de la famille. Ce n’est pas parfait, et après? Ce n’est vraiment pas grave si la maison ne reluit pas avant les grandes vacances, vous aurez tout le temps de vous en charger au retour ou, mieux encore, à l’automne. Pour l’instant, accordez-vous le droit de prendre la vie relax et de vous mettre «psychologiquement» en mode vacances.

Adopter un horaire de sommeil régulier

Rien n’est pire qu’une suite de nuits écourtées pour débuter les vacances du mauvais pied. Assurez-vous donc de bien dormir – et suffisamment – les jours précédant le jour J. Le stress vous empêche de fermer l’œil? Revoyez votre routine de sommeil: relaxez en prenant un bain moussant, en écoutant une musique douce ou en sirotant lentement une tisane; dormez dans l’obscurité complète; n’attendez pas d’être épuisée avant d’aller au lit; bannissez les stimulants – alcool, café, nicotine – quelques heures avant le coucher…

Un, deux, trois, go!

L’exercice a un effet calmant qui permet de travailler de façon détendue, de maintenir l’équilibre psychique et de mieux supporter la tension. Pas compliqué. Quinze minutes de marche seulement suffisent à balayer un coup de fatigue et à décompresser. Faites-en dès maintenant votre complice à l’heure du lunch. En prime, vous serez en meilleure forme pour effectuer de longues randonnées, une fois en vacances.

Faire le plein de protéines

Pour tenir le coup jusqu’au jour J, consommez davantage d’aliments protéinés qui galvanisent l’énergie. Par contre, tenez-vous loin des sucres raffinés et des gras qui encrassent l’organisme et amortissent.

Réévaluer les tâches au bureau

Pas question de mettre les bouchées doubles au boulot ni de ramener des dossiers à la maison sous prétexte que vous serez absente pendant deux semaines. Pour partir la tête en paix, modifiez plutôt votre routine de travail au moins une semaine avant votre départ: concentrez-vous sur les dossiers urgents, n’acceptez aucun nouveau contrat, reportez les repas d’affaires à votre retour, éliminez les discussions futiles et commencez à déléguer certaines de vos tâches à vos collègues. Et en sortant du travail, mettez-vous illico en mode détente. Au lieu de raconter à votre conjoint votre journée dans le moindre détail, contentez-vous de la résumer. Passez ensuite à des conversations plus plaisantes.



Pages :