Le secret d'une retraite heureuse

Le secret d'une retraite heureuse

iStockphoto.com

Paul et Lise ont beau être à la retraite, leur agenda est rempli. C’est que ces deux retraités de la banlieue de Montréal vivent à fond de train. Chacun dans son bureau, ils sont parfois si occupés qu’ils n’ont même pas le temps de se parler.

Ancien professeur, Paul, 63 ans, consacre une à deux journées par semaine à une association dans le domaine culturel à titre de membre du conseil d’administration et d’animateur d’un club de lecture. Il se livre aussi à sa grande passion: l’écriture. «Si mon roman paraît un jour, ce sera la cerise sur le gâteau» dit cet intellectuel à la voix douce.

Quant à Lise, 62 ans, ancienne gestionnaire dans le réseau de la santé, elle s’investit dans une association dont la mission est de donner le goût de la lecture aux écoliers. Elle se rend régulièrement dans une école primaire de Montréal pour lire et échanger avec un petit groupe d’élèves. «Le contact avec ces enfants d’origines diverses est extrêmement stimulant», raconte cette adepte de tennis aux cheveux poivre et sel, retraitée depuis trois ans. Elle ne s’arrête pas là. Quand vient le moment de relaxer, elle tricote des bas, des tuques et des mitaines pour les sans-abri.

Ces baby-boomers sont certes des retraités très actifs, mais des ergomanes? Jamais! Ils n’éprouvent aucune nostalgie pour les horaires et le stress de leur ancienne vie; ils considèrent seulement qu’il est interdit de se retirer du monde une fois à la retraite. «La retraite n’a aucun sens si elle ne sert qu’à s’amuser. Il faut continuer à apprendre, à se réaliser et à être utile à la société», affirme Paul.

On ne tourne pas le dos à 30 ans de vie active en criant ciseau. Même s’il nous exaspère souvent, le travail comble chez l’être humain des besoins essentiels, comme le sentiment d’accomplissement et d’appartenance, l’estime de soi, sans oublier la sécurité financière. Après la vie active, il faut trouver de nouveaux moyens de répondre à ces besoins, à défaut de quoi on risque de connaître un sentiment de vide.

«Les gens idéalisent la retraite. Comme si c’était l’aboutissement heureux d’une vie professionnelle qui n’est plus», constate Marie-Paule Dessaint, coach de vie et spécialiste de la retraite. On nous rappelle constamment l’importance de l’épargne pour jouir de nos vieux jours, discours martelé à grand renfort de publicité qui nous vend l’idéal d’une retraite oisive, les pieds dans le sable. «L’erreur, c’est que les préretraités passent énormément de temps à planifier financièrement leur retraite, mais ne consacrent qu’une fraction de ce temps à la préparer», remarque Martine Lacharité, directrice générale et secrétaire à l'Ordre des conseillers et conseillères d'orientation du Québec.

Donner un nouveau sens à sa vie

Comment meubler 20, 30 ou même 40 ans de son existence sans les diktats de la productivité? Les spécialistes en planification de la retraite sont unanimes: la clé de la réussite, c’est de donner un nouveau sens à sa vie. Eh bien, cela ne va pas de soi! «Toute notre vie active, nous sommes sur un pilote automatique. La réussite professionnelle, l’achat d’une maison, la fondation d’une famille, tout cela donne un sens à la vie. Mais à la retraite, une remise en question profonde s’impose pour prendre un nouveau départ», affirme Marie-Paule Dessaint.

Faute de quoi, on risque de rater cette étape. C’est ce qui est arrivé à Carole. Lorsqu’elle a quitté son poste de professeure d’histoire au secondaire, à 50 ans, elle était ivre de joie. «Je me sentais privilégiée de quitter cet emploi super stressant», raconte cette femme de 61ans. Son premier été de retraitée, elle l’a vécu sur un nuage. Toutefois, à la rentrée, tout a basculé.

«Soudainement, je me suis retrouvée devant rien. Ma fille volait de ses propres ailes, je n’avais plus de travail et je vivais seule. J’avais perdu tous mes repères d’un coup», se rappelle-t-elle. Elle sombre dans des états dépressifs. Pendant cinq ans, elle tentera de redonner un sens à sa vie par le truchement de divers emplois et activités. Sans des amies fidèles, elle jure qu’elle n’aurait pas traversé cette période.

Après de multiples thérapies, la participation à un groupe d’entraide et l’arrivée d’un petit-fils, Carole a fini par retomber sur ses pieds. «Le problème, c’est que je n’ai pas eu le temps de planifier quoi que ce soit avant la retraite. C’est arrivé si vite! J’ai été prise au dépourvu.»

Selon une étude de Statistique Canada réalisée en 2005, 20% des personnes de 65 ans et plus souffrent de dépression à divers degrés, mais les chercheurs estiment que l’état dépressif est probablement sous-déclaré dans les enquêtes. «Il est fréquent qu’après un, deux ou cinq ans à la retraite, les gens se sentent déprimés, faute d’avoir réussi à concrétiser leur projet de retraite», souligne Sylvie Lapierre, directrice du Laboratoire de gérontologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Prendre sa retraite en main

«Il importe de faire le bilan de notre vie, de redéfinir notre mission le plus tôt possible, en nous questionnant sur nos valeurs et notre place dans la société. Qu’est-ce qui me fait vivre? Comment puis-je me rendre utile?», explique le psychologue Jean-Claude Tremblay. Il ne faut pas quitter sa vie professionnelle avec des remords et des regrets. «La retraite doit s’inscrire dans la continuité, et non comme une fuite en avant», ajoute-t-il.

La recette du bonheur n’existe pas, mais les études démontrent que les personnes qui réussissent le mieux la transition travail-retraite sont celles qui poursuivent des activités entreprises durant leur vie professionnelle. Toutefois, beaucoup de préretraités portent des lunettes roses et voient la retraite comme des vacances éternelles. La gérontologue Catherine Geoffroy se charge de les rappeler à l’ordre. «Les voyages, comme faire le tour de l’Amérique en véhicule récréatif (VR), ce sont des projets à court terme. Que ferez-vous au retour?» Penser à long terme est primordial pour une retraite réussie.

À ceux qui entament la retraite sans projet, Marie-Paule Dessaint suggère de prendre un temps de réflexion de quelques mois, histoire de se remettre les idées en place. «Il faut cependant prendre garde de ne pas trop s’installer dans une zone de confort, où il y a danger de se scléroser», prévient cette coach de vie. Cette période permet d’éviter la prise de décisions précipitées, l’erreur par excellence des nouveaux retraités, comme de déménager à la campagne, dans un lieu où on ne connaît personne.

Le psychologue Jean-Claude Tremblay insiste sur l’importance de l’engagement social. «On ne peut pas se retirer du monde et passer le reste de ses jours à s’amuser. L’être humain ne peut s’infantiliser ainsi. Il a besoin de se sentir utile et doit continuer à se développer.» Le travail à temps partiel, le travail autonome, le bénévolat, le transfert de connaissances, la famille, il existe autant de façons de redonner un sens à sa vie qu’il y a de retraités. Pour occuper leurs premières années de retraite, Monique, 59 ans, et Louis-Philippe, 70 ans, se sont lancés dans la coopération internationale. L’hiver dernier, ils sont partis trois mois au Guatemala. Ils entreprennent cet hiver leur second séjour là-bas, travaillant sans relâche pour obtenir le financement nécessaire. Cette aventure, à laquelle ils songent depuis 30 ans, les anime comme des adolescents.

Pour ceux qui ne s’y prennent pas autant d’avance, il existe des ressources pour aider à définir des projets de retraite, comme du coaching, des cours de planification de la retraite et des conseillers d’orientation. «Malheureusement, les retraités pensent rarement à consulter, comme si, à cette étape de leur vie, ils n’avaient plus besoin d’aide», déplore Martine Lacharité.

Paul et Lise, eux, sont aux anges. «Le grand avantage de la retraite, c’est que notre rapport au temps a complètement changé. Nous faisons les choses à notre rythme, quand cela nous tente.»

Des pièges à éviter dans la planification de la retraite

  • Prendre des décisions radicales: déménager illico à la campagne, où on ne connaît personne, ou tout vendre pour s’acheter un VR et partir à la conquête de l’Amérique.
  • Avoir une vision à court terme: à la retraite, je rénoverai ma maison de fond en comble. Bravo! Et après?
  • Tout miser sur une seule activité: je jouerai au golf le plus souvent possible. En plus des risques de lassitude, que ferez-vous en cas de blessure?
  • Se remettre en forme: très bien, mais faire de l’exercice trois fois par semaine ne constitue pas un plan de retraite.
  • S’occuper de ses petits-enfants: si vous êtes trop accaparant, vos enfants commenceront à trouver votre aide plutôt lourde.
  • Tomber dans la consommation maladive: un écran plasma, une cuisinière en inox, une motoneige neuve… on s’en lasse.


Que faire à la retraite?

Vous cherchez à vous engager socialement ou à faire de belles rencontres? Voici quelques ressources à votre disposition.

  • Travailler pour le plaisir. Le travail peut arrondir les fins de mois ou simplement vous aider à vous sentir utile. Pénurie de main-d’oeuvre oblige, de plus en plus d’entreprises embauchent des retraités pour une seconde carrière. Consultez les offres en ligne dans ce site Internet créé en 2006 par un cinquantenaire sans emploi: www.50plusjob.com
  • S’engager socialement. Que vous ayez trois heures par semaine, par mois ou par année à donner, les centres d’action bénévole vous aideront à trouver un endroit où vous rendre utile. Pour le centre de votre région, visitez le site de la Fédération des centres d’action bénévole du Québec (FCABQ)
  • Les Retraités flyés. Cette fédération regroupe plusieurs associations locales et réunit des gens qui désirent relever des défis, rencontrer des personnes engagées dans différents projets, ici ou ailleurs dans le monde, et partager des expériences vécues. Vous voulez faire du vélo au Honduras? Profitez de ce réseau pour trouver des partenaires de voyage. 

Vous aimerez aussi

Plus que cinq ans avant la retraite? Soyez prêt!  Plus que cinq ans avant la retraite? Soyez prêt!

Pour être prêt à prendre votre retraite, deux étapes à ne pas négliger: le bilan, à faire cinq ans avant l’année prévue, et les formalités, à remplir de six à douze mois avant le jour J.

 Encore 10 ans avant la retraite! Ouf!

Il nous reste 5, 10 ou 15 ans sur le marché du travail. La retraite se profile, mais encore faut-il traverser les années qui nous en séparent. Autant le faire avec plaisir.

 Il prend sa retraite avant vous... Plaisir ou misère?

Au boulot pour un moment encore, vous envisagez la retraite de votre conjoint avec appréhension. Comment vivre au mieux cette transition.

 Planification de retraite: mieux vaut tard que jamais

Si avez eu 45 ou 50 ans sans avoir garni votre bas de laine pour la retraite, il n’est pas trop tard pour réagir.



Pages :

  • 1
  • 2
  • 3
  • Lire sur une page

47

Commentaires

JE TROUVE FORMIDABLE DE

JE TROUVE FORMIDABLE DE SUGGERER DES CHOSES A FAIRE A DES GENS QUI PENSENT QUE LEUR VIE EST FINIE

RETRAITE QUE FAIRE?

MON TRUC / ALLER COUCHER AVEC UNE IDEE A FAIRE LE LENDEMAIN N'IMPORTE QUOI!!!

Eh oui, mais...

Très intéressant, mais lorsque l'on est seul noyé dans sa solitude, ne sachant où se trouvera un logement où se poser, même avec des revenus, c'est très difficile.

plus compliqué que ça

d'abord je pense que la retraite est plus facile quand on a eu un bon métier, qu'on sait que l'on vaut quelque chose, mais ceux qui on ramé toutes leurs vies pour trouver un emploi, gagneront même pas de quoi se payer une sortie de temps en temps. et ceux qui disent que c'est dans la tête, non il faut être prêt avoir régler tout ses conflits intérieurs, ses ratages de toutes sortes. mais pour trouver un bon spy encore faut il avoir de l'argent, cercle vicieux.

Une retraite heureuse... ça dépend de vous?

J'aime toujours cet article pour lequel j'ai été interviewé. Je suis bien d'accord avec le dernier commentaire: priorité: régler ses conflits intérieurs et ratages... Aussi, si on cherche bien, il y a tant de choses que l'on peut faire GRATUITEMENT à la retraite et à moindre coût. Et là encore, il faut commencer par vérifier ce que l'on aime vraiment et ne pas se comparer.... Je connais aussi plein de retraités qui ont de l'argent mais qui sont pourtant plus malheureux que d'autres moins nantis mais qui sont bien entourés. C'est vrai que la solitude est dure à supporter quand, du jour au lendemain, on n'est plus entourés naturellement comme au travail. Mais là encore, on peut participer à des activités qui permettent de rencontrer des gens qui ont les mêmes intérêts: sports, culture, arts, etc.

Je donne des conférences et ateliers sur la retraite et je serais prête à en donner une GRATUITEMENT à Montréal pour les gens qui n'ont pas de moyens de consulter des coachs ou autres. Mais je ne veux pas que ce soit par une organisation qui fait payer pour ce service. Si quelqu'un veut trouver une salle et un minimum de 30 personnes.... je le fais.

Changer d'orientation de travail 2 jours/semaine

C'est la phrase traditionnelle « FAIRE DU BÉNÉVOLAT» On y retrouve beaucoup d'organisations qui ambitionnent sur les gens âgés qui aimeraient travailler quelques heures par semaine et la plupart du temps, on leur offre soit, le salaire minimum ou en bas du salaire minimum et pourtant quelle expérience que ces gens âgés ont derrière eux. Ils se sentent constamment exploités. Moi, j'ai 71 ans et heureusement que j'ai encore une bonne santé car, je peux poursuivre ma profession avec laquelle je gagne très bien ma vie mais, j'aimerais changer de travail, une nouvelle orientation et j'ai encore mes capacités intellectuelles encore très actives mais on va me rémunéré par quelques miettes.

Quoi faire à la retraite

J'ai lu le commentaire de Marie-Paule Dessaint, ou ?!? quand?!?
Même si c'est payant on peut avoir des dates?
Je suis seule et bientôt ce sera la retraite, si je suis sur ce site c'est que je me pose royalement la question et ce n'est pas évident que d'y répondre. Je cherche des sujets (une grande liste) qui me fera peut être pencher pour un projet dont je n'ai pas encore pensé. C'est un peu ce que je cherche présentement des idées ... Je reviendrai sur ce site c'est certain alors ne vous gênez pas si vous avez une longggguuee liste de choix

retraitée prochainement installée à Motréal.

Nous sommes deux retraités français ( avec mon mari ) ,qui ont le prolet de nous installer à Montréal, pas loin de nos deux fants qui vivent au Canada. J'aimerai savoir si nous autrions des difficultés à vous contacter et à partager avec vous ce quie vous partagez avec d'autres retraités vivant au Canada plus précisemment à Montréal. J'ai été bibliothécaire dans des lycées, au Centre Georges Pmopidou à Paris, et j'aime les livres et la rencontre les gens.

paumé

Je viens de lire l'article tres réconfortant , j'ai 70 ans et je pense que je fais une , je me sens inutile, et pire j'attends ma mort,, Pourtant j'ai de grandes qualitées humaines mais je ne me suis jamais sentie aimée,,, Jusqu'à maintenat je me sentais exister que par le trail
Merci, bonne journée

dans deux ans je suis à la

dans deux ans je suis à la retraite et cela me fait peur je me prepare a ce changement de vie.

retraite

Je suis en retraite depuis 1 ans et je viens de perdre mon compagnon. j'avais un boulot que j'aimai beaucoup .J'ai été dans la communication. Je n'arrive pas à me retourner depuis 1 ans et pourtant je suis une personne très dynamique . La routine est difficile et je voudrais tant faire quelques chose qui me plait.

La retraite , mon nouvel emploi.

Bonjour , je suis retraité depuis 2 ans déja. Je constate que pendant ma vie active sur le marché du travail , j'ai toujours essayer de fuir  et/ou briser la routine. Je détestais la routine.

Aujourd'hui , a ma grande surprise je recherche la routine !? et j'adore faire ma routine journalière. :-)  Nourrir les oiseaux , prendre une marche (30 min. 2 fois par jour) regarder mes émissions de télé , entretenir ma maison , passer du temps sur l'ordinateur (une heure ou deux par jour , pas plus.) observer et profiter au maximum de tous les lever et coucher de soleil possible , je fais des exercises , j'écrit , je fait mes mots croisés (généralement lorsque le soleil se coucher) ,etc.

La retraite est ma nouvelle job , sauf que c'est le travail qui s'adapte a mon horaire et non le contraire , et ça ça n'a pas de prix. 

OUBLIEZ LA RETRAITE

Bonjour,
Je ne fais pas encore partie des "heureux retraités" comme certains d'entre vous mais je m'intéresse au sujet de la retraite depuis plusieurs années. Je suis âgée de 57 ans bientôt et j'habite dans un pays français.
Depuis toujours, je me voyais partir à la retraite à l'âge de 55 ans mais avec les nouvelles réformes en France, je serai "retraitable" à 65 ans voire 70 ans. J'ai donc pris cette année, la décision de quitter mon emploi salarié et de travailler pour moi à mon domicile, ce qui me permet de rompre avec la routine "métro-boulot-dodo" que je ne supportai plus mais surtout, prouver que je peux encore réaliser un tel projet. Financièrement, je gagne beaucoup moins mais j'ai supprimé tout ce qui était superflu pour ne conserver que l'essentiel. J'ai surtout gagné en épanouissement. Je pense que n'importe qui peut le faire, à condition de le vouloir vraiment et de le préparer suffisamment longtemps à l'avance, surtout ne pas agir sur un coup de tête. Et réfléchir sur sa propre motivation, ne pas le faire parce que les autres l'ont fait mais parce que c'est notre voie. Alors qu'auparavant j'envisageais la retraite comme la fin de toute activité, depuis que je travaille chez moi, je ne vois plus le temps passer et le travail n'est plus une contrainte mais un réel plaisir.
Je ne pense même plus à la retraite puisque je la vis au quotidien.

vivre à montréal

S'agissant d'une retraite Heureuse.
j'ai pris ma retraite depuis 4 ans;j'ai exercé la vocation de pasteur en France et j'étais missionnaire évangélique en Afrique pendant presque 20 ans.. Maintenant que j'ai du temps, j'aimerais exercer bénévolement , un travail de pasteur pour des églises qui n'ont pas de pasteur, à Montréal ou alentours, car depuis ma jeunesse je rêvais de quitter mon pays la France pour aller au canada.

Un retraité MEQ, suivie d'une deuxième retraite

Merci à Simon D., pour son texte très intéressant à lire, à conserver et à transmettre à ses amis.
Après 33 ans dans le monde de l'enseignement professionnel, j'ai débuté une seconde vie dans le monde du secteur industriel comme conseiller en formation et évaluation du personnel, et ce pendant 22 ans avec une moyenne 7 mois par année. Ce fut un plaisir non seulement pour moi, mais pour tout mon environnement,
J'ai 80 ans et je planifie une seconde vie, et rester en forme et en santé, en consultant occasionnellement les secrets d'une retraite heureuse de Simon D. ue je remercie, sans oublier le BELÂGE pour ces publications.
Merci à vous tous
André L

Retraite

Article fort intéressant! Merci à l’auteur, M. Simon.

J’ai quitté mon pays natal il y a quelques années pour immigrer au Canada. Actuellement j’occupe un emploi, mais je planifie de prendre ma retraite au printemps 2016, à l’âge de 60 ans. Cela fait seulement 4 mois que j’ai pris ma decision, de façon abrupte (ce sont notamment des circonstances reliées au travail qui l’ont déclenché prématurément), donc je ne m’y suis pas du tout preparé, néanmoins je me sens prêt mentalement et j’ai confiance. Pourquoi ? Parce que j’estime que j’ai de la chance de vivre au Canada avec les innombrables opportunités qui s’offrent en nous, canadiens: possibilité de bénévolat dans des secteurs d’activités variées, associations, activités culturelles, éducatives, sportives et récréatives intéressantes (dont celles offertes par les municipalités qui ne coûtent pas cher - voire même gratuites – et dont la plupart sont fort utiles et plaisantes!), etc. J’ai déja fait mon choix et commencé les démarches. Une des activités que j’ai choisie est de faire partie d’une “équipe de plateau” (stage crew) lors de spectacles ou autres évènements artistiques dans un centre culturel de la ville d’Ottawa. A titre bénévole, bien entendu. L’autre activité est d’enseigner bénévolement les rudiments de la finance aux élèves des écoles primaire francophones d’une ville de l’Ontario (ma province de résidence).

Une alimentation saine (j’y tiens) ainsi que des activités physiques adéquates font également partie intégrante de mon plan.

Donc, il n’est jamais trop tard et on n’a pas à chercher trop loin ou même déménager. Évidemment, mon revenu va diminuer de beaucoup, néanmoins mes priorités ne seront plus les mêmes lorsque je serai à la retraite et il y aura des dépenses, encourues dans le cours de la vie professionnelle, qui vont tomber naturellement. Je vais m’ajuster et vivre simplement dans les limites de mes moyens. De pain et d’eau fraiche s’il le faut. Et d’amour☺.

Hourra! Adieu aux embouteillages (circulation) à n’en plus finir…Bye bye patrons et collègues de travail rébarbatifs…Fini les déguisements, les faux-semblants, le code vestimentaire « professionnel » étouffant et tutti quanti. Fini à jamais les réunions assommantes☺…Et vivement à la retraite!

Retraite heureuse

Recherchez les organisations communautaires pour suivre des ateliers. Je vous en donne quelques-uns à Montréal: Projetchangement.com. Ateliers d'éducation populaire du Plateau: http://aepp.ca/ Action Centre-ville: http://www.acv-montreal.com/activites/activites-offertes.html

Vous avez internet - alors, regardez les ateliers offerts pour les 50 ans et plus (Montréal et environs). Sortez de chez-vous et allez, tout le monde voudra vous aider!

job

votre site m'interesse bcp, j'aurais voulu avoir une structure comme ça a abidjan en côte-d'ivoire en afrique

merci pour ces témoignages et conseils

En retraite depuis un an, ayant travaillé 40 ans dans le public, je souffre de solitude, pourtant je suis bénévole, pratique sport et musique. Que faire pour se sentir utile et vivre une retraite heureuse ?

Le secret d'une retraite heureuse

Facile à dire que ce n'est pas seulement la planification financière qui est importante à la retraite quand on vient du secteur public et que l'on sait que l'argent rentrera jusqu'a vitam eternam, pas tout à fait un commentaire réaliste pour la majorité des travailleurs qui savent qu'un jour l'argent amassé personnellement ne sera plus au rendez-vous. C'est quand même quelque à ne pas prendre à la légère et qui se reflète dans toutes les décisions.

La santé avant tout

Le secret d une retraite heureuse, c est la sante physique et mentale, etre bien entoure, profiter de ses petits-enfants et de tous les petits bonheurs de la vie, eviter les gens negatifs et surtout garder la volonte de toujours apprendre a chaque jour, on ne lache pas!

La retraite

Je viens de lire quelques commentaires des gens qui sont à la retraite depuis un certain temps. Moi cela fait 11 ans j'en ai 66 ans et mon époux 69 ans. Jamais depuis tout ce temps nous nous sommes ennuyés, mon époux a aidé notre fille et gendre à construire la première maison dès la première année et 2 ans plus tard leur chalet. Par la suite il a été malade depuis ce temps mais nous sommes quand même actif chacun à notre manière. Il a un bureau à lui dans notre appartement et son ordinateur quand il le peut nous faisons des activités ensemble. Moi je fais du bénévolat depuis 10 ans pour les petits bébés prématurés pour notre hôpital régional. Je tricote tous les jours des petites couvertes, des petites mitaines et des petits bonnets. En été nous en profitons pour visiter notre belle province, lorsque sa santé le permet. Je fais partie de l'AFEAS de notre ville ainsi que d'un club de tricoteuses.Une fois par année je rencontre mes copains et copines de travail qui sont aussi à la retraite, nous allons souper au restaurant en faisant le bilan de notre année . Le plus important nous avons 2 belles petite- filles que nous adorons et que nous voyons au moins 3 à 4 fois par semaine et qui demeurent pas très loin de chez-nous. Au mois de juin nous aurons un petit-fils tout neuf, le premier car notre fils et sa compagne seront parents et en prime eux aussi demeurent pas très loin de nous. Quoi demander de plus à la vie . Merci de me lire Une retraitée heureuse après 35 ans de service dans la même institution.

Solitude

Je veux me sortir de la solitude, j'ai 65 ans, je suis retraitée. Je veux de l'aide pour vivre une vie stable

Retraite de joie

Retraitee depuis deux ans de l'education. La solution est de s'occuper, de se trouver un sport comme la marche, de preparer un petit projet hors de votre domaine, d'avoir de bonnes habitudes de vie et d'eviter la solitude. Voila mes idees a suivre! Bonne retraite car cest la liberte!

Accepter son age

Le secret d une bonne vie de retraite n est pas de s'abrutir en faisant plein de choses différentes poour continuer à exister. L important pour moi est de faire ce que j ai envie (comme ne rien faire!) mais d apprecier le moment!! Chaque instant! En me disant par exemple que je ne dois pas me lever à telle heure, alors qu'il fait froid, je peux vivre à mon rythme et faire ce que je ne pouvais faire en travaillant (la sieste, quel bonheur!)

Futur retraité dans moins deux ans

Merci d'écrire ces quelques mots. J'ai tout lu avec intérêt et je partage avec vous que la préparation monétaire est une chose importante. Je suis en vacances pour 5 semaines et je prends cette fois-ci le temps de réfléchir à la retraite. Ce n'est pas facile mais vos commentaires me sont très utiles. Merci à vous!

Retraite récente

Chers cousins,
Ils ont bien de la chance, les seniors canadiens d'avoir le site "Le bel âge", pour évoquer l'aspect psychologique de la retraite! Retraitée depuis le 19 juin dernier, je suis un peu comme un hanneton dans un bocal avec des envies d'activités rémunérées pour compléter ma pension et continuer de partir en cure et activités créatives...
Merci de nous donner des idées, Français de Paris ou d'ailleurs qui ne recevons que des pubs pour des assurances ou des placements...
A bientôt!
Marpessa, de Paris.

la retraite c'est des vagues il faut suivre le mouvement

Il faut varier ses activités et s'éloigner des gens à problèmes qui déséquilibrent un retraité fragile.

Une retraite qui a du sens pour soi et pour les autres.

L'idée de vagues n'est pas mal pour imager la période de la retraite. C'est cependant beaucoup d'incertitudes pour le présent et pour l'avenir. Le texte chanté par Jean Gabin intitulé "je sais" résume que, dans la vie, à chaque étape, on ne sait jamais... effectivement vivre à son rythme et pour ceux qu'on aime. avoir des buts réalistes peuvent permettre de traverser toutes ces vagues hautes, basses, violentes, magnifiques...

Je suis retraitable le 1er

Je suis retraitable le 1er octobre 2016, j'ai soldé tous les congés (année 2016 et 2017) qui me restaient, soit 2 mis de vacance afin de ne plus retourner au bureau.
cela fait 4 semaines que je suis chez moi. Les journées passent relativement vite (lecture, marche à pied, bricolage....) mais je redoute un peu les mois d'hiver. Je cherche la solution pour redonner un sens à cette nouvelle vie. Je pense faire du bénévolat. Je me donne encore du temps pour m'habituer à mon nouveau quotidien.

Ne pas vivre que pour soi .... enseignements de Lao-Tseu

Réponse à : vagues / suivre le mouvement (SUPERBE!!) - Par max menier / s'éloigner des gens à problèmes qui déséquilibrent un retraité fragile.

Non complètement faux et non complètement vrai, à mon humble avis, car rien n'arrive pour rien. L'on devient fragile, quand on est centré sur son nombril donc seul au monde (le film de Patch Adams avec Robin Williams, ça vous dit quelque chose?) et qu'on ne vit pas dans la grattitude, c'est une pratique vous savez, remercier à tous les jours pour tout ce que l'on a et que l'on prend pour acquis et vivre dans le moment ''Présent'', ça fait toute la différence. Pourquoi ne pas justement devenir un peu plus spirituel pour se faire du bien. À l'aide de youtube, qui ne coûte rien!! Et pourquoi pas introduire la méditation, alors que le flot continue de la vie trépidante du marcher du travail est enfin terminé. L'essayer c'est l'adopter, croyez-moi. 10 minutes par jour et vous verrez la dépression prendre le large et du coup, envoyer de bons sentiments dans l'Univers, combien nécessaire à tous. Suivre la vague .... plutôt que de ramer à contre-courant, bonne idée, l'acceptation de ce qui est; ce ne serait pas selon vous une façon justement adaptée pour veiller à ''la vraie prospérité'' qui est d'aimer et d'apprécier sa propre compagnie, quand on est dans ce mouvement d'énergies, les bonnes personnes et les bonnes choses pour nous apparaissent comme par magie. Mes références si ça vous intéresse. Moi, ça fait toute la différence dans ma vie. Youtube: Eckhart Tolle (Le pouvoir du moment présent) & The Flowering of Human Consciousness en français sous forme audio et pourquoi pas: Retraite à Findhorn (4 CD) du même auteur et c'est beaucoup moins cher qu'un psychologue. À chaque écoute de ces cd, j'en apprends toujours plus, c'est merveilleux et ça fait tellement de bien, le vide disparait instantanément. Vivement les petits lecteurs MP3 chez Walmart. Il en parle justement dans ces CD de l'erreur que nous faisons tous, en s'identifiant à notre travail alors que nous ne sommes pas que notre travail et on le découvre à la retraite le nez rivé dessus. Je conseillerais ceci à tout retraité, croyez-moi. Namasté

Je suis mécanicien automobile

Je suis mécanicien automobile et je serais en retraite dans 3 ans, j'attend ce moment avec impatience et je pense que je serais au moins aussi actif qu'aujourd'hui.
Ma tête fourmille de projets, des choses que je n'ai pas eu le temps de faire ou que j'ai remise à plus tard.
Je pense que le secret d'une vie et d'une retraite heureuse est de toujours avoir des projets en réserve même si on sait très bien que l'on ne pourra pas tout réaliser.

La retraite, quel mot

Je suis travailleur autonome et glisse tranquillement vers la retraite. Moins sollicitée pour le travail, j'ai peur de me retrouver face à beaucoup trop de temps libre. Je suis célibataire, 62 ans et il me semble que ma vie perd son sens. Je me sens inutile et je perds mon identité. L'avenir m'inquiète.

La planification

Le temps de décider si je prends ma retraite arrive, grave décision, la peur du manque d'argent et de se retrouver seul avec personne à qui pouvoir se rendre utile est une dure réalité, quittez le marché du travail à cause d'une ecoeurantite aiguë est un problème sournois, tant de décisions difficiles à prendre, et tous ces retraités totalement heureux et d'autres malheureux, choix difficile à faire

retraite

Je suis secrétaire à la retraite depuis 3 ans, aucun regret de la vie active et du stress l'accompagnant.
Certaines journées paraissent longues. Je compte participer en début d'année à des activités proposées par la mairie de ma ville, marche, peut-être yoga, etc. Plusieurs activités paraissent intéressantes. J'ai la chance d'avoir un ami avec qui profiter de sorties à deux, ou en famille.

Retraite

J'ai travaillé au service des gens toute ma carrière, maintenant je suis a la retraite depuis déjà 7 ans et je me suis découvert un talent de peindre des toiles! Je suis a la maison et j'adore ma tranquilité, ma liberté et le calme. Mon conjoint vient de prendre sa retraite depuis juillet de cette année, nous sommes heureux ensemble. Nous nous adaptons à notre vie à deux à la maison à temps plein à chaque jour. Pas question de faire autrement pour le moment, on prends la vie au jour le jour. Pourquoi chercher des complications ou chercher plus loin, c'est dans notre tête et à nous de faire ce qui nous plait sans que cela nous coüte chers. Il y a tellement des évnements gratuits pour nous faire sortir de la maison si l'on le désire. Voilà!

Ma retraite

C'fait trois ans que je suis retraité; La première année j'ai fait des travaux a la maison,la deuxième année j'ai fait une véranda et la troisième année j'ai aidé mon fils a bâtir un garage.Donc trois années bien remplies..Je ne suis pas un grand voyageur a par de faire de la moto . Je ne sais pas ce qui viendra après mais une chose est sur, que je ne resterai pas a me morfonde a l'intérieur.Car ces destructeur de rester seul a l'intérieur a penser au passé au lieu de regarder devan nous.Nous avons de belles années devan nous si nous sortons prendre l'air et rencontrons d'autre retraité qui peuvent nous montrer une autre route a prendre.Au plaisir

PROGET D ACTIVITE

Je serais à la retraite en janvier 2019, suis une personne sportive, dynamique, curieuse de tout et ambitieuse de continuer une activité notamment dans le sport , la danse, le medical, j 'attends un conseil de votre part pour avoir une retraite heureuse , si possible dans le sud de la France , notamment dans le Gard (30). Si vous connaissez une structure dans le coin, pouvez -vous me mettre en contact ou tout simplement me répondre ? En vous remerciant par avance, recevez mes sincères salutations.

Difficultés à se mettre dans la peau d une retraitée

Il faut absolument se préparer à la retraite plusieurs mois avant Retraitee depuis 1 mois et demi je sens une impression de vide social sentiment d inutilite

RETRAITE DANS 1 ou 2 ans

Je m'ennuie déjà au travail car mon service a fermé et je me suis retrouvée, depuis 10 ans, à faire un boulot pour lequel je n'avais jamais eu de formation. Je n'ai plus d'ami, plus de famille, je ne sais pas ce que je vais faire surtout avec cette perte d'argent : je vais devoir revendre mon F2 car je ne pourrai plus payer les travaux ! et je ne peux pas aller voir un psycho car il faut avancer l'argent. Alors ceux qui disent que l'argent ne comptent pas qu'ils me disent qui payent leurs frais et qui ils vont voir si ils n'ont pas le moral

Retraite

Oui quand on a in triste minimome a l a retraite et quon doit payer son loyer electrecite tel apres je mange plus comment vous pouvez etre heureux sans manger a notre fain

retraite

bonjour , je suis stressée depuis ma retraite je cherche une solution pour ça mercie

RETRAITE DANS 05 ANS

Je suis anxieuse parce que je suis veuve, je n'ai pas de maison à moi; conclusion j'ai peur de la solitude et des loyers à payer pendant ma retraite

retraitee 65 ans seule je ne vois personne

J'habite seule dans ma maison. J'ai 65 ans et personne ne vient me voir. J'en souffre. Je travaillais au ministère de la justice. J'ai besoin de communiquer de dialoguer de rencontrer des gens aidez moi.

ON ESSAIE BIEN DAVOIRE UINE RETRAITE SATIFAISANTE

SI PLAISANTE SOIT ELLE LA RETRAITE NE DEVRAIT PA EXISTER MOI JAI PRIS ME RETRAITE A 75ANS APRES AVOIR RAVAILLER 30 ANS POUR LA MEME CIE ET BEAUCOUP D"EMPLOI A VANT CELLE CI ETANT ENTRE SUR LE MARCHE DU TRAVAIL A LAGE DE 16 ANS CE QUI ETAIT NORMALE DANS CEST ANEES LA PAS BEAUCOUP DE SCOLARITE MAIS BEAUCOUP DE COEUR ET DE VOULOIR JE SUIS RETRAITE DE PUIS 8 ANS ET CE NEST PAS UNE SEDICURE LE PIRE DANS MA RETRAITE NEST PAS LE MANQUE DARGENT MAIS LA PERTE DE MES AMIS JAVAIS BEAUCOUP DAMIS QUI SONT TOUS PARTI POUR L"AUDELA TA BEAU CHERCHER DU TRAVAIL CEST DIFFICILE MEME A VEC NOTRE EXPERIANCE ET NOTRE DISPOBILITE LA REPONSE EST ON EST TROP VIEUX ET QUIL EST TEMP DE SE REPOSER 10A20 HEURES PAR SEMAINES FORMIDSBLE POUR NOUS ET LEMPLOYEUR POURRAIT PROFITER DE NOTRE EXPERIANCE SION RECULE DANS NOTRE TEMP IL NE TE DEMANDAIT UNE SEULE CHOSE SI TUETAIT BIEN DISPOSER A TRAVAILLER 10 HEURES PAR JOURS 6 JOURS SEMAINE IL DISAIT ON VA TESSAYER POUR UNE SEMAINE ET SI SA NE FESAIT PAS LEURS AFFAIRES ILS TE LIMOGEAIT ET EN EMPLOYAIT TOUT LE MONDE TRAVILLAIT DANS CEST TEMP LA AUJOURD"HUI CEST AUTRES CHOSES SA PREND DES ATTESTATIONS DE SCOLARITE SANS DEMANDER AUTRES CHOSES JE MEXCUSE MAIS IL AURA TPOUJOURS DES ILLOGISTES

Formalités à remplir 6 a 12 mois avant le jour J

Dans l article vous mentionnez qu il y a des formalités à remplir 6 a 12 mois avant le jour J.
Est ce qu il existe une liste de ce qui doit être fait ou, est ce qu il y a un site qui m aiderais à ne rien oublier

Merci

Solitude insurmontable

Après une séparation difficile, j'ai toujours peur de mon ex, je vis seule sans enfant en retraite, a la campagne. Je ne sais quoi faire de mes journées.
Je m'ennuie a mourir en Charente