Fêter autrement

Pour Jean-Yves Thibault et Denise Filion, le jour de l’An se vit en famille, mais pas toujours de façon traditionnelle. Tous les deux ans, les frères et les soeurs de Jean-Yves, ainsi que les enfants et les petits-enfants de chacun, se retrouvent à une base de plein air des Laurentides pour célébrer la nouvelle année. Au total, près de 80 personnes!

«Le but, c’est de profiter de la présence de chacun, sans avoir à vivre le stress des préparatifs, explique Denise. Les repas sont en effet inclus dans le prix, ainsi que la présence d’un animateur et d’un DJ. Ne reste plus qu’à nous amuser. Les gens arrivent le 31 décembre et quittent le 2 janvier. Mais pas question de rester inactifs. Les après-midi sont consacrés aux activités extérieures avec les enfants. Au programme : glissade, pêche blanche, patinage sur glace, raquette, activités d’arbre en arbre, etc. Quand il pleut (c’est déjà arrivé!), on se rabat sur des jeux de société. Tout le monde participe. C’est une belle façon de créer une complicité et des liens forts entre les adultes et les enfants. J’adore ces moments joyeux. Puis, avant les célébrations du 1er au soir, il y a l’incontournable marche aux flambeaux et, au retour, l’immense feu de joie. On chante autour du feu. Certains racontent des histoires. C’est magique. La fête se poursuit ensuite à l’intérieur avec le repas, les jeux et la danse. Ces jours de l’An deviennent pour nous des souvenirs inoubliables. Cette année, on y retourne. On sent déjà de la fébrilité dans l’air. On a vraiment hâte.»



Pages :