Des trucs pour décrocher

iStockphoto.com

Étienne Massé 31 ans. Notaire.

«Je ne bois pas, ne fume pas et n’ai jamais consommé de produits illicites, je le jure ! Ma petite folie, pour décrocher, ce sont les jeux de société, notamment ceux en provenance d’Allemagne. Par exemple, THURN AND TAXIS, inspiré de l’histoire de la Poste là-bas, au XVIe siècle, est parmi mes préférés. Environ tous les quinze jours, je rejoins des amis pour jouer à ce genre de jeu. Cette passion est l’un de mes jardins plus ou moins secrets! Une promenade avec ma conjointe et notre chien est également toujours agréable.»

Cyril Tremblay, 65 ans. Coiffeur et artiste peintre.

«Je travaille au centre-ville de Québec, mais réside à Saint-Apollinaire. Dès que j’arrive sur le pont en direction de la rive sud, je commence à décrocher! Je me libère l’esprit en rénovant ma maison ancestrale et en cuisinant. Mais ma véritable passion, c’est la peinture où je me suis spécialisé en aquarelle et acrylique. Rien ne me captive autant que de préparer une exposition ou de créer des tableaux en vue d’un symposium. Mes ciseaux de coiffeur sont alors pas mal loin!»

Joanne Sainte-Marie, 59 ans. Infirmière.

«Je me suis remise dernièrement au tricot et c’est la détente totale. Ces jours-ci, je tricote une paire de chaussettes pour mon jules. Pendant que je fais aller mes aiguilles, je ne pense pas à grand-chose, sauf à ne pas laisser tomber de mailles!»

Pierre De Billy, 55 ans. Conseiller en communication.

«J’ai quelques recettes maison pour décrocher. L’une des plus efficaces est d’aller dans un Spa. Prendre un sauna bien chaud, se plonger dans l’eau froide puis relaxer au son de la cascade en sommeillant sur une chaise longue ou en parcourant un bon livre, c’est souverain contre le stress. Autre truc tout simple: une journée de ski de fond, de raquette ou de marche en montagne avec un lunch soutenant et un thermos de thé sucré. En une demi-heure, on a l’intérieur poli à neuf.»

Stéphanie Hétu, 38 ans. Stratège marketing.

«Pour moi, c’est simple: m’oxygéner le cerveau en allant marcher au bord du fleuve, relaxer dans un bon bain chaud, essayer une nouvelle recette et m’occuper de ma fille chérie.»



Pages :

3

Commentaires

Décrocher au cinéma

Pour ma part, rien de mieux qu'une séance au cinéma pour décrocher! 2 heures passées dans une salle noire, sans distraction et complètement concentrée sur un bon film tant attendue, voilà qui me permet réellement de décrocher.

Quoi faire pour relaxer

Moi c'est le yoga et la marche avec mes amies .... Puis aussi le cinéma aussi ça me fait tout oublier

Comment décrocher

Je suis une travailleuse autonome qui a pris soin de ma mère pendant plusieurs années, maintenant qu'elle vit dans un CHSLD, j'ai plus de liberté et mes journées sont bien remplies. Je visite ma mère souvent dans le CHSLD, je prends le temps de lire, cuisiner, faire de l'exercice et surtout prendre soin de ma santé physique et mentale.