Ménopause et sexualité

iStockphoto.com

La ménopause fait partie du processus normal du vieillissement. C’est principalement avec la préménopause que les changements se font sentir et que des inconforts apparaissent… Que se passe-t-il au juste?

Quels changements apportent la ménopause?

L’arrivée de la ménopause engendre une diminution d’oestrogènes. Ce changement aura un impact sur la sécheresse vaginale et provoquera aussi un nombre important de modifications corporelles. Certaines femmes souffriront d’un amincissement de la peau vaginale qui les rendra, par le fait même, plus vulnérables aux infections vaginales et urinaires. Quelques femmes se plaindront même d’un brûlement au niveau de la vulve lorsqu’elles pratiquent une activité physique.

Les femmes qui éprouvaient des difficultés de lubrification avant la ménopause en auront aussi après. Pourquoi? Chez la femme, la lubrification est l’équivalent de l’érection chez l’homme: elle est le signe d’une bonne excitation sexuelle. Les femmes qui avaient du mal à être excitées avant la ménopause vivront parfois la sécheresse vaginale de façon plus prononcée que celles qui n’éprouvaient aucune difficulté. Une diminution importante de la lubrification provoquera fréquemment de la douleur lors des relations sexuelles. L’inconfort ressenti peut engendrer une baisse de désir chez certaines. D’autres peuvent même éviter d’avoir des relations sexuelles.

Il faut aussi comprendre qu’une vie sexuelle épanouie avant la ménopause a davantage de chances de continuer à être satisfaisante lorsqu’arrive la ménopause. Si la sexualité était une zone de conflit et de déplaisir, la ménopause ne fera qu’amplifier ces sentiments qui continueront d’avoir un impact négatif sur le désir sexuel.

Des solutions

La prévention! Avant de se pencher sur les solutions, parlons prévention, sans doute le meilleur moyen dont disposent les couples. Lorsque la sexualité est régulière et qu’elle est une source de plaisir, il est plus facile de maintenir la lubrification à la ménopause. En effet, l’excitation sexuelle permet d’améliorer le flux sanguin vers les organes génitaux, diminuant ainsi le risque d’atrophie génitale (amincissement de la peau).

Importance de construire l’excitation.
Dans un premier temps, il faut savoir qu’il se peut que ce soit un peu plus long à s’exciter, avec l’âge. Il faut donc se donner du temps pour vivre sa sexualité, prendre le temps de se caresser, de savourer les moments de rapprochement pour être suffisamment excitée avant la pénétration. Si vous sentez que la sexualité est lourde pour vous ou si vous la percevez comme une obligation, il est possible que vous ayez de la difficulté à y prendre plaisir.

Régler les problèmes associés à la sexualité.
Vous aviez déjà des difficultés d’ordre sexuel? Si tel est le cas, vous pourriez penser à régler certains des problèmes que vous vivez face à la sexualité ou à votre relation de couple. La période associée à la ménopause peut être, pour votre couple, un moment d’intimité privilégié. Si vous avez envie d’en profiter au maximum et en ressentez le besoin, n’hésitez pas à consulter!

Bouger dans la sexualité.
Pour vous aider à améliorer la lubrification, prenez le temps de bien respirer de façon abdominale et de bouger votre bassin. Des mouvements de l’avant vers l’arrière, associés à la respiration abdominale ainsi qu’aux contractions du ventre, des fesses, des cuisses et des muscles péri-vaginaux, permettront d’augmenter la tension dans la zone génitale provoquant ainsi plus facilement la lubrification. Si vous avez peur de ressentir de la douleur, vous serez probablement très tendue et anticiperez négativement les moments d’intimité. De bonnes respirations permettront également de vous détendre et d’être plus réceptive aux caresses. Résultat: il sera plus facile de laisser monter l’excitation.

Lubrifiants ou hydratants locaux.
Les lubrifiants peuvent aider à comber le manque de lubrification, mais ils ne doivent pas vous pousser à avoir des relations sexuelles sans être excitée et sans en éprouver le désir. Avoir des relations sexuelles sans plaisir et sans excitation pourrait vous amener à développer des émotions négatives face à la sexualité, des sentiments qui affecteront sans aucun doute le désir et qui éveilleront le sentiment d’être utilisée.

Hormonothérapie. L’hormonothérapie, qui offre un certain soulagement des symptômes de la ménopause, pourrait être une option pour vous. Discutez avec votre médecin pour savoir si cette alternative vous convient.

La sexualité peut être plaisante et satisfaisante tout au cours de votre vie. Prenez le temps d’explorer ce qui vous permettra d’apprécier la vôtre pour de nombreuses années encore!

Mise à jour: octobre 2008



Pages :

  • 1
  • 2
  • Lire sur une page