La sexualité chez la femme après 50 ans

iStockphoto.com

La plupart des femmes plus âgées, surtout celles qui demeurent actives sexuellement, maintiennent la capacité d’avoir des orgasmes normaux. Mais au fil du vieillissement, le corps de la femme change, ainsi que ses organes sexuels.

Ménopause et lubrification


À la suite de la ménopause, le corps de la femme produit moins d’œstrogènes (hormones féminines). Le faible niveau d’œstrogènes crée des changements physiques qui peuvent affecter l’activité sexuelle. Ainsi, le vagin pourrait prendre plus de temps à se réchauffer et à se lubrifier lorsque vous êtes excitée. Celui-ci devient également moins élastique, rendant ainsi la relation sexuelle moins aisée ou même douloureuse. Certaines femmes évitent même les relations sexuelles parce qu’elles les trouvent moins agréables qu’auparavant.

Vous ne devriez pas avoir à souffrir de relations sexuelles douloureuses simplement parce que votre lubrification naturelle n’est pas suffisante. D’autres moyens existent pour rendre la pénétration aisée et agréable. Bon nombre de pratiques et de produits peuvent permettre de stimuler votre lubrification naturelle.

  • Utilisez du lubrifiant. Les lubrifiants sexuels à base d’eau ou ceux spécialement fabriqués pour les femmes plus âgées sont disponibles à grande échelle. Ceux-ci se présentent sous forme de gel et de suppositoire et devraient être appliqués libéralement sur le vagin juste avant la relation sexuelle.
  • Prolongez les caresses et les jeux amoureux au cours des préliminaires. L’application d’un lubrifiant peut être un formidable ajout aux préliminaires. S’attarder aux préliminaires peut vous rendre plus réactive, intéressée et excitée en ce qui concerne la sexualité.• Ayez recours à une lubrification vaginale. Les lubrifiants vaginaux permettent également d’accroître la lubrification et l’élasticité vaginale.
  • Pratiquez l’activité sexuelle de façon régulière. Plus vous avez des activités sexuelles qui comprennent la pénétration, plus il sera facile de maintenir la lubrification et l’élasticité.
L’hormonothérapie, prise à court terme pour maîtriser les symptômes ménopausiques, comme les bouffées de chaleur, soulagera souvent la sécheresse vaginale. Après l’interruption de l’hormonothérapie orale ou transdermique, vous pourriez vouloir envisager des traitements intravaginaux à administration locale pour éviter la sécheresse vaginale et l’inconfort. L’administration locale d’œstrogènes dans le vagin améliore habituellement la circulation sanguine vers la zone vaginale, rehaussant ainsi la sensation et la lubrification accompagnée de risques minimaux pendant un traitement de longue durée. Trois moyens de prendre les œstrogènes intravaginaux topiques sont disponibles.

  • Anneau vaginal: un petit anneau de plastique libérant la quantité appropriée d’œstrogène pour une santé vaginale optimale. L’anneau s’insère dans le vagin et y demeure en place pendant trois mois;
  • Comprimé: un petit comprimé d’œstrogènes inséré dans le haut du vagin deux fois par semaine;
  • Crème: crème d’œstrogènes conjuguée insérée au moyen d’un petit applicateur deux fois par semaine.



Pages :

1

Commentaires

menopause

Est ce vrai que certaines femmes a la cinquantaine leur desire sexuel augmente?