Grandes entrevues Le Bel Âge: Joe Bocan

Grandes entrevues Le Bel Âge: Joe Bocan

Martin Laprise

Joe Bocan ne s’est pas complètement éclipsée de la scène pendant qu’elle élevait sa marmaille. Avec son spectacle pour enfants La Comtesse d’Harmonia, elle parcourt la province sur des rythmes joyeux, mais les contraintes du showbusiness sont devenues bien lourdes. «C’est rendu un peu dingue, confie-t-elle. Les coûts augmentent sans cesse parce que les institutions sont de plus en plus frileuses. Pour présenter ma Comtesse, j’ai dû faire ignifuger mes rideaux de scène afin de répondre aux normes des services d’incendie. Une commission scolaire a accepté mon spectacle, mais à condition que je souscrive une assurance de deux millions de dollars au cas où un enfant se blesserait pendant la représentation. Je ne pourrais jamais refaire mes anciennes folies du Spectrum avec une roue en feu au-dessus d’une piscine pleine d’eau et entourée de guitares électriques!» N’empêche, cette image d’une Joe Bocan stupéfiante fait partie de mes plus beaux souvenirs de chroniqueur culturel! 

Il y a 11 ans, Joe a vu son petit dernier partir pour l’école. Ce fut un gros choc émotif. «Après quelques jours, il avait hâte d’aller rejoindre ses amis, dit-elle, mais moi j’ai pleuré jusqu’à Noël.» C’est alors que la chanteuse se remet au travail, noircissant des pages et des pages de bouts de poèmes et de chansons. Elle redécouvre la joie de l’écriture, couchant sur papier ses états d’âme, essayant de mettre un peu d’ordre dans les messages confus que lui dicte sa vie. Parce que la vie change vite aujourd’hui, et que le tourbillon de l’actualité est devenu fou. Dans ce contexte, il y a aussi l’évolution du sentiment amoureux qui tâche de survivre tant bien que mal. 

C’est ainsi qu’est né l’album La loupe, un regard mature sur les limites des promesses d’amour éternel, des promesses impossibles à tenir la plupart du temps. Dix ans d’écriture et de réécriture, de doute et de ténacité, de lucidité, mais aussi d’un besoin urgent d’ouvrir des fenêtres sur l’espoir. Résultat: 11 chansons qui prennent aux tripes, chantées avec une voix toujours intacte, celle d’une femme déterminée à avancer, quitte à provoquer le destin. 



Pages :