Grandes entrevues Le Bel Âge: André Sauvé

Grandes entrevues Le Bel Âge: André Sauvé

Martin Laprise

 À 48 ans, ce drôle de bonhomme poursuit une carrière atypique en exposant sur scène ses maladresses et ses angoisses les plus intimes. Le grand maigre frisé n’est peut-être pas timbré, mais il s’amuse sur une corde raide au-dessus d’un gouffre prêt à l’engloutir à tout moment.

André Sauvé dit avoir eu une petite enfance très heureuse. Né dans une famille de cinq enfants-rejetons, il grandit à Lachine, près de Montréal, en compagnie d’une flopée de cousins et de cousines qui s’adonnent ensemble à tous les jeux imaginables. Ce sont les années bonheur. Son père, dessinateur industriel à la Dominion Bridge, adore amener les enfants en balade. «Mes parents étaient très dévoués, se souvient-il, et ils ont tout fait pour nous assurer confort et sécurité.» 

C’est à l’adolescence que tout bascule pour André. Il fréquente une école de métiers où le théâtre et la musique brillent par leur absence. Attiré par les arts, il constate que ses camarades d’école ne s’intéressent qu’à des niaiseries. «Leur plus grand but dans la vie, dit-il, c’était de provoquer des batailles dans la cour de récréation.» 

Le maigrichon de la classe est nul en éducation physique; il lui semble que son grand corps n’est jamais dans la bonne position. C’est toujours lui qu’on choisit en dernier pour former des équipes sportives. «J’étais complexé, bon dans rien, je vivais l’enfer au quotidien.» Heureusement, André possède un don inné pour faire rire les autres élèves. Il imite les professeurs, devient le clown de la classe et réussit ainsi à ne pas se faire battre par les brutes qui l’entourent. Mais certains soirs, dans sa chambre, il veut mourir. À quoi sert la vie, si c’est pour niaiser ainsi jour après jour? «Je me cherchais, poursuit-il, sans savoir où aller. Je sentais confusément que je voulais devenir un artiste, mais il n’y avait autour de moi aucun chemin qui y menait. J’ai rencontré un orienteur qui m’a suggéré de faire une carrière militaire! Franchement!» 

Sans amis véritables, le jeune André Sauvé s’isole encore plus. «Aujourd’hui, dit-il, je vois parfois des adolescents mal dans leur peau, et je me dis que je ne voudrais sous aucun prétexte revivre cet âge-là. Je ne voyais pas d’issue à mon malheur, je n’avais aucune oreille amicale à qui me confier.» 



Pages :

1

Commentaires

Date de naissance et activités préférées à l'enfance.

Bonjour,je suis une élève de 6eme année.Je dois faire un projet d'écriture et choisir un humoriste.J'ai choisi André Sauvé mais je n'ai pas trouvé les informations suivantes : Date de naissance et activités préférées dans l'enfance.Je me demandais si vous pouviez m'aidez.Merci beaucoup!