«L’important, c’est de bouger!»

«L’important, c’est de bouger!»

iStock

Le beau temps nous donne envie de prendre l’air et c’est tant mieux. Pourquoi ne pas en profiter pour se remettre en forme? Des experts rappellent les recommandations de base.

Être en bonne forme comporte une foule d’avantages pour la santé physique et mentale, fait valoir la physiothérapeute Manon Pilon. «L’important, c’est de bouger et d’être aussi actif que possible, tout en respectant ses limites», insiste-t-elle. 

On n’a pas fait d’activité physique depuis un moment? D’abord, la physiothérapeute recommande de consulter notre médecin ou un professionnel de la santé afin de déterminer quelles activités sont les plus appropriées pour nous en fonction de notre état de santé. Ensuite, on s’y met graduellement. 

«On ne parle pas de courir un marathon, renchérit Serge Bourdeau, président de la Fédération des kinésiologues du Québec. Et ça n’a pas besoin d’être compliqué. La marche, par exemple, est une façon très simple d’améliorer notre cardio et notre force musculaire.»

En outre, on peut très bien envisager de se remettre en forme dans le cadre de nos déplacements quotidiens, ajoute-t-il, que ce soit en empruntant les escaliers plutôt que l’ascenseur, en garant notre voiture le plus loin possible de la porte de l’épicerie ou en optant pour un arrêt d’autobus plus éloigné de notre domicile. Même le jardinage, qui nous force à nous accroupir et à nous relever fréquemment, s’avère un excellent exercice.

 

À retenir...

• Santé Canada recommande au moins deux heures et demie d’activité chaque semaine. Ça nous semble beaucoup? Plutôt que de viser d’emblée trois longues randonnées hebdomadaires pour atteindre cet objectif, on commence à bouger par tranches de 10 ou 15 minutes plusieurs fois dans la journée.  

• La blessure la plus fréquente chez les marcheurs? «Les ampoules!» répond Manon Pilon. À ce propos, elle suggère de se procurer de bonnes chaussures bien ajustées, à la fois légères et munies de semelles antidérapantes. «Ça semble anodin, mais si on est mal chaussé, la douleur risque de nous enlever le goût d’aller marcher.»

• On doit impérativement bien s’hydrater avant, pendant et après l’activité physique, surtout s’il fait chaud. «En buvant suffisamment, on prévient les crampes musculaires, la déshydratation et les chutes de pression», énumère la physiothérapeute.