Forme: on se mouille!

Artem Verbo via Unsplash

Ça y est, c’est l’été! Piscines, lacs et océan n’attendent que nous. On en profite pour s’entraîner et bien s’équiper. Corinne Brethes, experte au au magasin Décathlon, nous conseille. 

Quels exercices?

Toutes les nages sont bonnes, mais certaines, un peu plus techniques ou exigeantes, telle la nage papillon, sont à éviter. La brasse est à alterner avec la brasse coulée, préconise Corinne Brethes, responsable des sports aquatiques au magasin Décathlon Brossard. «Avoir tout le temps la tête hors de l’eau peut provoquer des petites tensions cervicales et lombaires.» Le dos crawlé est la nage la plus conseillée, «car elle respecte l’alignement du corps dans l’eau. Et elle est parfaite pour contrer le relâchement musculaire.» 

Marcher simplement dans l’eau en bougeant les bras pour travailler biceps et triceps (avec des gants palmés pour augmenter la résistance) peut se révéler très efficace aussi, tout comme faire des petits battements de jambes sur le bord. Et quels que soient la nage ou le style d’exercice, «une activité physique devient vraiment intéressante à partir de 30 à 45 minutes, idéalement deux ou trois fois par semaine. Mais ce n’est pas grave non plus si on y va moins souvent et qu’on ne fait que 20 minutes d’exercice!»

Quel équipement?

Pour les femmes, Corinne Brethes conseille un maillot gainant pour un bon maintien au niveau de la poitrine, avec un peu plus d’élasthanne pour le confort, et davantage couvrant puisqu’on s’active. Pour les hommes, l’idéal serait un maillot allant jusqu’à mi-cuisses.

Notre experte préconise également le port de chaussons, tant pour l’aquagym que pour la natation, «afin d’éviter de glisser dans l’eau ou sur les surfaces humides autour. Cela apportera aussi plus de confort et d’adhérence au sol quand on fait des exercices ou de la marche sur la pointe des pieds.»

Pour les lunettes, comme pour le reste, «ce qui est important, c’est le confort. On choisit donc des lunettes adaptées à la forme de notre visage.» Verres clairs ou non, c’est une question de préférence. Si on nage à l’extérieur, toutefois, mieux vaut opter pour des lunettes anti-UV avec des verres teintés ou miroir, afin de ne pas être ébloui. Et pourquoi ne pas essayer les lunettes-masque quand on fait des longueurs? C'est parfait pour éviter les marques disgracieuses laissées par les lunettes traditionnelles! En plus, leur champ de vision est large et elles permettent garder nos lentilles cornéennes. 

Finalement, après notre baignade, les serviettes de bain en microfibre sont l’idéal. «Elles prennent peu d’espace dans le sac, essuient très bien, sèchent vite et ne sont pas lourdes.»

Quels accessoires?

Certains accessoires facilitent l’exercice ou en augmentent l’efficacité. «La ceinture de flottaison est fantastique, s’enthousiasme Corinne Brethes. Elle aide pour le crawl ou le dos crawlé, dont la position n’est pas vraiment confortable si on n'est pas très à l’aise dans l'eau. Avec cette ceinture, on est plus relax, car on se sent en sécurité et en flottaison totale. Elle s’avère aussi utile pour marcher dans l’eau dans les cours d’aquagym et pour faire des abdominaux une fois immergé.»

Autre outil intéressant, la bouée de plongée libre. «Cette sorte de grosse frite gonflable peut servir pour les abdominaux, notamment. On la cale perpendiculairement dans son dos pour faire des petits battements et des ciseaux, ou pour s’appuyer et se reposer.» 

À envisager également: la planche, qui permet d’entraîner davantage les jambes, le pull-buoy (flotteur qu’on place entre les jambes) pour les bras, et les palmes. «Les palmes courtes travaillent plus le cardio, comme on est obligé d’augmenter la fréquence. Les grandes, un peu plus rigides, cibleront davantage la résistance musculaire, les fessiers et les quadriceps.»

Quels autres sports?

«L’important, c’est de prendre du plaisir et de bouger!» rappelle la spécialiste. Si on n’aime pas nager, on peut tenter d’autres activités intéressantes pratiquées en immersion quasi complète avec un risque de blessure faible, comme l’aquagym et l’aquabike. Le kayak et la planche à rame (stand-up paddle board, ou SUP) se révèlent légèrement moins sécuritaires, puisqu’on fait appel à une résistance à l’extérieur de l’eau, mais ils valent le coup d’être essayés: tous deux renforcent les muscles profonds (surtout la planche) et les bras, en plus d’améliorer l’équilibre.

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Forme: on se mouille!

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires