Des relations amoureuses durables!

iStockphoto.com

Selon l’Institut de la statistique du Québec, 70% des gens de 40 ans et plus sont mariés ou vivent en union libre… Une question fondamentale doit se poser concernant cette portion de la population québécoise… Combien d’entre eux vivent en harmonie? D’après l’auteur Yvon Dallaire, les véritables couples heureux ne représentent que 15 à 20%. Dans la majorité des foyers québécois se cachent donc des gens malheureux en ménage… ce qui n’est pas irrévocable!

Quand on rencontre une personne avec laquelle on est bien, on a tendance à penser que la partie est gagnée. C’est loin d’être le cas. Si nous laissons le couple à l’abandon, il s’effritera. Évidemment, ce cas de figure ne se présente pas dans les premiers moments de la vie partagée. Tout cela arrive plus tard, quand nous tenons notre couple pour acquis…

Des étapes difficiles

Certaines époques charnières peuvent en effet ébranler une relation. En être conscient est déjà un pas vers la bonne entente! Il existe deux étapes difficiles à franchir quand on est en couple, la première étant lorsque les enfants quittent le nid familial. Plusieurs époux ont tranquillement mis leur vie d’amoureux de côté afin d’élever la famille. Certains hommes et femmes doivent s’apprivoiser de nouveau. Le psychologue Yvon Dallaire a consacré quelques lignes sur le sujet dans son livre Cartographie d’une dispute de couple (éditions Jouvence). Selon lui, de nombreux couples seraient séparés depuis longtemps, n’eût été de la présence d’un ou de plusieurs enfants. Les enfants sont en âge de vivre leur propre vie? Recommencez à faire des choses en couple. Interrogez-vous sur vos projets futurs et redevenez les amants que vous étiez il y a longtemps.

Un deuxième élément qui peut perturber une relation: la retraite, moment où l’on peut se retrouver… «C’est une étape essentielle parce que là, on change les règles du jeu, on modifie les modes de vie. Il faut se questionner sur ce que l’on attend de l’autre. Certains se retrouvent presque comme des étrangers. Ceux-là, ont oublié le couple au profit du travail. Je dis souvent aux personnes que je rencontre que leur couple n’est pas obligatoire. La retraite est une grosse étape parce qu’elle remet en question la poursuite de ce que l’on veut partager», explique Roland Lord, travailleur social, au Centre de consultation conjugale et familiale de Québec.



Pages :

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Des relations amoureuses durables!

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires