COVID-19: une initiative inspirante à Ottawa

COVID-19: une initiative inspirante à Ottawa

iStock

Avec quelque 1200 cas au Canada, les autorités n’en sont pas encore à invoquer la Loi sur les mesures d’urgence (l’équivalent contemporain à la Loi sur les mesures de guerre). Justin Trudeau a toutefois rappelé que le gouvernement «recommande aux Canadiens de rester chez eux». C’est le weekend, mais il ne faut surtout pas baisser la garde, rappelle le premier ministre. Ceci dit, des initiatives partout au pays contribuent à nous faire garder le sourire.

À Ottawa, notamment, les aînés francophones pourront bientôt discuter en ligne. La plateforme Mon centre à distance, un projet-pilote qui avait été mené l’année dernière, a été réactivée par les organismes Montfort Renaissance et Retraite en Action afin de briser l’isolement des personnes confinées à domicile, a révélé le quotidien Le Droit.

Du côté du Québec, le gouvernement réfléchit actuellement à des manières d'aider les organisations communautaires, qui comptent beaucoup sur l'apport des personnes plus âgées. Alors que de nombreux bénévoles de 70 ans et plus doivent demeurer à la maison, les organismes commencent à manquer de bras, notamment pour livrer les repas des popotes roulantes. François Legault a précisé que pour leur venir en aide, le gouvernement était «en train de revoir comment on peut augmenter le financement de certains organismes pour, dans certains cas, remplacer les bénévoles en embauchant des gens».

 
 

Le mot d'ordre: rester chez soi

La consigne donnée par Justin Trudeau fait écho à celles que martèlent depuis plus d’une semaine François Legault et Horacio Arruda aux Québécois. En clair, on écoute les recommandations de la Direction de la santé publique et on redouble de prudence, symptômes ou pas, facteurs de risque ou pas, si on ne souhaite pas que des mesures plus contraignantes soient mises en place. «S’il faut contraindre, on va contraindre, a affirmé Dr Arruda. Les droits d’un individu s’arrêtent où il y a un impact dans la communauté.»



Rapatriement des Canadiens à l’étranger

Justin Trudeau a averti que les Canadiens coincés à l’étranger ne pourront pas tous être rapatriés. Si on ne connait pas le nombre de ressortissants qui pourront rentrer dans les prochains jours, on sait toutefois qu’un premier vol partira du Maroc samedi soir. Le Maroc fait d’ailleurs partie des pays ciblés en priorité par le Canada, avec l’Espagne et le Pérou. 



Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

COVID-19: une initiative inspirante à Ottawa

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires

4

Commentaires

covid-19

On n'entend plus parler de guerre.....on dirait que l'ennemi a changé et maintenant tous les peuples de la terre se sont unis pour combattre cet ennemi invisible.

" ils n'en mourraient pas tous, mais tous étaient frappés" Lafontaine

Assurance emploi

Peut-être suggérer aux employeurs qui doivent fermer boutiques
Que ce soit l’employeur qui fassent via internet demande et relevé pour employés
Au lieu de faire file pour aller porter le relevé
Lieu de regroupement et de contamination par surcroît

moustiques

est-ce que les moustiques, qui apparaitront dans quelques semaines, seront un véhicule de propagation du covid-19 ?

COVID-19

Je trouve que le gouvernement d'Ottawa n'a pas reagi du debut de cette pandemie et il aura du le faire. Je pense qu'il s'en fou de la population de notre pays Canadien et que les choses doivent maintenant changer a cause de ce qui se passe autour de nous et dans ce monde dans lequel on vit.
C'est dommage de tout ca et je suis furstree avec le tout et plus on avance !e pire ca devient!