Et maintenant...

Aline Pinxteren, rédactrice en chef

C’est peut-être parce que Mario Pelchat reprend cet automne la fameuse chanson de Gilbert Bécaud, mais son propos n’a jamais résonné aussi fort qu’aujourd’hui: «Que vais-je faire, que sera ma vie?» 

Pour ceux qui plongent du jour au lendemain dans l’inconnu de cet agenda vierge, sans horaires fixes, ni échéances professionnelles ni patron, les questions s’entremêlent et se chevauchent. Comment se sentir toujours aussi utile à la société? Comment occuper tout ce temps libre quand on n’en a jamais eu? Comment vivre aussi bien sans les mêmes revenus? Et comment apprivoiser cette solitude nouvelle loin de ceux avec qui on partageait son quotidien depuis des années? Nos retraités ont dû y réfléchir longuement avant de prendre leur décision, parce qu’ils ont quitté leur bureau visiblement très sereins, la tête remplie de projets. Un livre, des voyages, se reposer enfin... 

Jean-Louis Gauthier, l’ancien rédacteur en chef si longtemps associé pour vous à ce billet, a eu la gentillesse de m’expliquer tous les rouages de ce beau magazine avec une générosité dont je ne le remercierai jamais assez. Car pour l’équipe que ceux qui partent laissent derrière eux, la chanson retentit tout aussi fort... «Et maintenant, que vais-je faire?» Écrire ces lignes en lieu et place de Jean-Louis, insuffler dans ces pages tout ce que vous avez envie d’y trouver, faire évoluer le Bel Âge au rythme de vos intérêts... Sereins et la tête aussi pleine de projets que leurs collègues qui entament ce nouveau chapitre de leur vie, ceux qui restent espèrent juste ressentir un jour, comme eux, très fort, l’immense fierté du devoir accompli. 

Ce magazine, c’est d’ailleurs avant tout le vôtre. Alors si vous avez des questions à poser, un avis à donner, des sujets que vous souhaitez voir aborder, des rubriques que vous trouveriez pertinentes à ajouter, n’hésitez pas à me contacter à l’adresse de courriel ci-dessous, sur notre site lebelage.ca ou encore sur notre page Facebook!

À très vite,

Aline Pinxteren, rédactrice en chef

aline.pinxteren@bayardcanada.com



10

Commentaires

la fin d'un horaire chargé et le début d'une certaine liberté

on dit souvent: que l'on vieillit comme on a vécu
c'est un peu vrai
cependant, le mot retraite est mal employé, car même si on
ne continue pas de travailler ... on continue de participer
à la société à notre façon
Moi, j'ai enlevé ma montre, je suis disciplinée comme avant
mais selon mon horaire personnel
je me sens bien dans cette situation, un rajustement s'impose
bien sûr, mais on y parvient
L'important, c'est de bien prendre soin de sa santé
c'est une bonne assurance de succès

merci de m'avoir lu
lyse

Bienvenue

Je vous souhaite bonne chance dans vos nouvelles fonctions. Oui c'est vrai que lorsque l'on prend sa retraite c'est un peu l'inconnu mais c'est aussi vrai pour ceux qui reste comme vous. S'adapter à la nouvelle tâche. Succès et belle continuité.

Merci beaucoup, Lise! À

Merci beaucoup, Lise! À bientôt dans le magazine!

Et maintenant....

Au plaisir de vous lire.......

Merci, Diane!

Merci, Diane!

Ma retraite je la passe au travail

A la retraite depuis 2008, je n'ai pas vu le temps passé...un agenda comme je n'ai jamais eu durant ma vie au travail...je passe les meilleures années à faire tout ce que j'aime...travail auprès des enfants, auprès des familles endeuillées, réceptionniste depuis 7 ans chez un 2e employeur auprès de la fonction publique, conseillère en voyage depuis 1999 comme agent extérieur....des cours de peinture, de danse, des voyages de formation à l'étranger depuis ma retraite. Je vis ma passion du voyage, je profite de mes petits-enfants (5 ans et 23 mois) en les visitant régulièrement. Tout cela se vit au jour le jour. J'ai même le temps d'être dans une relation de couple depuis 3 ans. Nous vivons chacun chez soi. Plusieurs projets de voyage en perspective...Le temps est précieux et je prévois ralentir le travail d'ici 2 ans...un peu plus de temps pour terminer mes toiles et voyager davantage pendant que la santé est bonne...

VOTRE REVUE

Bon matin, je ne désire pas recevoir votre revue. Vous me l'avez envoyer le mois passé (avril) j'ai signé le «petit papier»qu'il y avait à l'intérieur, pensant que c'était réglé et voila que cette semaine je reçois encore votre revue en me demandant de payer pour un abonnement d'un an. JE NE VEUX PAS DE VOTRE REVUE. Je n'ai pas le temps de lire. Je suis en résidence, je fais du bénévolat, je m'occupe de la bibliothèque, donc si j'avais le temps de lire j'ai ici tout les livres qu'il me faut GRATUITEMENT. De plus mon mari fait de l'Alzheimer combien croyez-vous qu'il m'en coûtera le jour ou je devrai le placerai 3,000$ ou 4,000$ par mois, alors je dois penser à ces jours plus difficile qui s'enviennent. S.V.P. NE PLUS M'ENVOYER VOTRE REVUE, SI VOUS VOULEZ JE PEUX VOUS RENVOYER LES 2 QUE J'AI ICI. MERCI DE VOTRE ATTENTION Ghislaine Bilodeau

Bonjour Madame,J'ai transmis

Bonjour Madame,

J'ai transmis votre message à notre service abonnement afin qu'il en soit tenu compte, ne m'occupant personnellement que du conetnu rédactionnel.

Si vous continuez à avoir des soucis avec notre revue, n'hésitez pas à me contacter directement: aline@lebelage.ca

Toutes mes excuses au nom de notre équipe,

Aline Pinxteren (rédactrice en chef)

Bel Âge

J'ai reçu des infos par la poste cette semaine et vous voulez que je m'abonne à votre magazine. Je vous avoue Aline que votre magazine est beaucoup plus féminin que masculin. Des solutions pour nos articulations, à table, opération fermeté, fini les taches, une taille en moins...franchement et puis les hommes dans tout ça...J'avais déjà reçu une invitation de votre part il y a de ça quelques mois et je n'avais pas fait le suivi à cette époque en raison de ce côté beaucoup plus féminin de votre magazine. À moins d'une plus grande présence masculine de votre magazine je vous avoue que Bel Âge ne m'intéresse pas pour le moment.

Votre message

Bonjour Jean,
Merci d'avoir pris le temps de m'écrire! Bel Âge est lu en fait chaque mois par plus de 40% d'hommes. Vous relevez dans votre message une majorité de sujets beauté. Or cela ne constitue qu'une section de notre magazine parmi cinq, la mode et la beauté ne prenant que 6 pages au total, la plus grande partie de nos pages étant consacrée à des sujets droits, argent, santé et voyage concernant tout autant les hommes que les femmes. Les problèmes d'articulations, les recettes de cuisine et les taches pigmentaires sur le visage ou les mains, sujets que vous mentionnez ci-dessus, concernent d'ailleurs les deux sexes également. Et nous avons des sujets techno (internet) dans chaque numéro, sans compter nos articles Voiture réguliers.
Ceci dit, je respecte bien sûr votre point de vue et j'espère que vous vous joindrez un jour à nous.
Bonne journée!
Aline