Les probiotiques et les prébiotiques

iStockphoto.com

Probiotiques: les bactéries amies

Certaines bactéries, comme l’E. coli et la salmonelle, sont néfastes pour l’organisme; par contre, il existe bel et bien des micro-organismes qui influencent positivement la santé. C’est le cas des probiotiques – généralement des bactéries – qui ne sont pas digérés dans l’estomac et arrivent intacts dans le côlon, qui en bénéficie. En tout, plus de 400 espèces de bactéries logent dans notre intestin…

Les probiotiques améliorent l’équilibre de la flore intestinale en augmentant la présence de bonnes bactéries par rapport aux mauvaises. Ce faisant, ils améliorent l’absorption des nutriments, favorisent la digestion du lactose, accélèrent le transit intestinal et renforcent le système immunitaire.

Les probiotiques réduisent également les diarrhées infantiles, celles reliées aux antibiotiques et au C. difficile ainsi que celles des voyageurs tout en soulageant la constipation. Ces bactéries présenteraient un intérêt pour le traitement des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, des hépatites et des pancréatites. La prise de probiotiques par la mère pendant l’allaitement pourrait aussi protéger le nouveau-né de l’eczéma.

Les recherches sur les effets de ces bactéries sont des plus dynamiques et, chaque semaine, de nouvelles publications révèlent les actions positives des probiotiques sur les conditions de santé.



Pages :