Par Julie Stanton

Faire preuve d’indulgence

«J’imagine parfois que je comparais devant le bon saint Pierre qui, comme on le sait, détient les clés du paradis. Avant de m’y admettre, cependant, il ouvre son grand livre pour y lire le bilan de ma vie. Il consulte d’abord la page de gauche, et je transpire abondamment tandis qu’il parcourt en fronçant les sourcils la longue liste de mes erreurs et de mes bêtises. Il passe ensuite à la page de droite, et il s’aperçoit que j’ai aussi fait quelques bons coups, quand même. Sa lecture terminée, je le sens qui hésite: l’enfer ou le paradis? Tout ce que j’espère, c’est qu’il saura faire preuve d’indulgence... À bien y penser, si j’en fais preuve moi aussi, je constate que ma vie est plutôt réussie.»

Nom: 
François Gravel, 62 ans. Écrivain.