Par Julie Stanton

Mon Prince charmant

«À 15 ans, j’avais l’âme romantique. Je passais de mes livres au cinéma, et mes héros, éventuels prétendants, défilaient dans ma tête. Ce furent, sur papier, le Mouron rouge, le prince Éric. Au cinéma, Laurence Olivier, Mel Ferrer, Marlon Brando. J’allongeais les histoires, ajoutant des péripéties, me substituant aux amoureuses. Puis j’ai rencontré un jeune homme. Il avait 20 ans. Un soir, me ramenant à la maison, il m’a embrassée. C’était la première fois que je vivais cette émotion. J’ai décidé que ce serait lui, l’homme de ma vie! Plusieurs détours nous ont séparés. Mais depuis 30 ans, c’est mon mari. L’enchantement est toujours là. Nos enfants seront absents. C’est donc avec mon Prince charmant seul que je réveillonnerai.»

Nom: 
Godelieve de Koninck, 75 ans. Retraitée active.