Par Claudette Laplante

Malgré un destin tragique, je suis heureuse.

J'aurai dans quelques jours atteint mes 65 ans. Privilégiée du côté génétique, j'en parais à peine 50. Mamie d'une petite fille de 21 mois et d'une grande fille de 32 ans qui font de ma vie présentement toute ma fierté malgré mon tragique destin. A 29 ans(1976), je perdais un fils de 8 ans assassiné par son père qui par la suite se suicidait. Mon père mourrait quelques mois après. Tout s'était écroulé dans cette même année. Heureusement, j'avais un bon travail qui m'a aidé à me relever rapidement. J'ai dû quitter mon milieu de vie et ce travail un an après tous ces événements. J'ai quand même eu le bonheur de me remarier et fonder une autre petite famille. Et également la joie de reprendre mon travail au même endroit ou je l'avais quitté il y a 11 ans. Après toutes ces années, d'autres épreuves sont apparues. La perte de 2 soeurs et 3 frères, une noyade et la maladie. Ils étaient tous plus jeunes que moi car je suis l'aînée de 15 enfants. En résumé, malgré tout ce tracé de vie, je suis encore éclatante de joie, positive, rêveuse et souhaite vivre assez longtemps pour rendre heureux les êtres chers qui remplissent ma vie présentement. J'ai un ami, un amant, un amoureux qui avec le temps pourra me compléter dans la différence,c'est mon plus grand souhait pour mes 65 ans que je vais célébrer avec lui à Paris le 28 septembre 2011. La vie m'a apporté beaucoup malgré tous ces déboires, c'est cela mon histoire en résumé.