Par Jean-Guy Flageole

La douleur du deuil

Moi, mon épouse est décédée le 19 novembre, le mois le pire pour vivre un deuil. Si je n'avais pas d'enfants, je pense que je me découragerais. J'avais une perle de femme. En plus d'être jolie, elle était vaillante et douce. J'ai 7 enfants, mais j'ai hâte quand même que les fêtes soit passées. Il faut vivre cette peine là pour savoir ce que c'est. Je ne pensais jamais à mon âge avoir autant de peine. Je vais être obligé de demander de l'aide. C'était une partie de mon histoire