Par Julie Stanton

Dire mon âge ne m’a jamais embarrassée.

«Dire mon âge ne m’a jamais embarrassée. En vieillissant, j’ai la conviction d’avoir bien assumé ma vie, que chaque ride m’appartient et a été gagnée à la sueur de mon front, que chaque cheveu blanc recèle un épisode de mon existence, ici ou ailleurs, seule ou avec d’autres. J’ai vécu entre l’honneur et la vertu, comme dirait le poète, et je vis actuellement, entre deux respirations, les plaisirs de la création. Cela m’anime et me donne de la joie malgré ce dos qui se courbe et ces doigts qui, eux aussi, veulent se refermer sur mes douleurs anciennes. Les jeunes arrogants qui sont beaux, frais, brillants, rapides, ils me regardent interloqués. Moi, je les regarde du haut de mes âges. S’ils se moquent, je me dis qu’ils ont manqué une occasion en or d’entendre ce qu’est réellement la vie, et c’est tant pis pour eux. Pas que je me croie supérieure. Mais je n’ai plus envie de consacrer du temps à convertir les gens.» 

Nom: 
Réjeanne Lizotte, 66 ans. Artiste peintre.

1

Commentaires

J'ai 70 ans et je les assume sans difficulté.

Mon âge pour moi, c'est un chiffre ni plus ni moins.Je n'ai jamais mis de teinture dans mes cheveux, je suis presque toujours de bonne humeur, donc souriante, je n'ai aucun préjugé, je suis pleinement heureuse avec mon mari et mes enfants et petit-enfants. Je suis en santé avec quelques raideurs à l'occasion, je m'entraîne pour ma santé, selon mon rythme. Je suis positive et optimiste face à l'avenir, de toute façon arrive que ce qui doit arriver.