MADA

Gervaise Beauregard et Françoise Phaneuf: Saint-Damase en marche

Responsables des activités MADA de la municipalité de Saint-Damase, en Montérégie, Gervaise Beauregard et Françoise Phaneuf ont mis sur pied en 2015 le club de marche Les Motivés. «Parce que pour marcher, il faut être motivé!» s’exclament les deux amies. Leur espoir: que les Damasiens demeurent en santé le plus longtemps possible. Ce travail en collaboration a valu à Gervaise de recevoir au printemps dernier la Médaille d’argent du lieutenant-gouverneur du Québec, un hommage qu’elle a partagé avec Françoise. Cette dernière, quant à elle, avait reçu l’année précédente un certificat d’honneur lors d’une soirée reconnaissance de Loisir et Sport Montérégie.
Gervaise Beauregard et Françoise Phaneuf: Saint-Damase en marche

La MADA (Municipalité amie des aînés) du mois racontée par un de ses élus ou bénévoles.

Motivantes et motivées

Depuis trois ans, 48 semaines par année, de 4 à 15 promeneurs de tous les âges (en majorité plus de 60 ans) se donnent rendez-vous au complexe sportif Desjardins. «De là, on a le choix d’emprunter l’un de huit trajets conçus par un kinésiologue, selon nos capacités, explique Gervaise. On a les gazelles et les relaxes!» Encourager les gens à emboîter le pas n’est pas toujours chose aisée, admettent les organisatrices. «Heureusement, on est des motivatrices!» ajoute Françoise. «Avec le soutien de la Ville, dont le coordonnateur des loisirs, Yvon Blanchette, on est là pour s’occuper d’eux et faire en sorte que les marches se déroulent de façon sécuritaire.» 

Au total, il y a quatre départs par semaine, soit deux le matin et deux le soir, histoire d’accommoder l’horaire des travailleurs et celui des grands-parents, gardiens très sollicités. «Au printemps, on se rend à Saint-Paul-d’Abbotsford où, le long des pistes cyclables, il pousse des asperges qu’on peut cueillir», donne Françoise en exemple.

Des bienfaits pour la santé

Outre leur fournir l’occasion de socialiser ou d’échanger sur des sujets d’actualité, les sorties constituent «un grand plus pour la forme physique», affirme Françoise. La marche aide aussi en cas de maladie, ajoute Gervaise. «Nos promenades ont favorisé la stabilisation de mon diabète et entraîné une perte de poids importante.» Le but des deux bénévoles est aussi de toucher les aînés isolés: «Comme partout au Québec, notre population vieillit. Environ 16 % ont plus de 65 ans. Il faut tenir compte de cette réalité et de l’isolement qu’elle peut entraîner. Certains membres du club arrivent plus de 20 minutes avant le début des activités, rien que pour voir les autres et leur parler.»

Soucieuses du bien-être de tous, nos deux amies participent aussi au programme d’activité physique Vie active, mis en place entre autres par le comité MADA pour les 50 ans et plus ainsi que les aînés à mobilité réduite. «Françoise et moi avons reçu une formation d’animatrice afin de diriger les activités offertes, comme les jeux de balle, les exercices de musculation ou la boxe», précise Gervaise. Françoise a de plus été formée afin d’animer des cours de tai chi: «J’adore ça!» lance-t-elle.

Loin de se reposer, le duo planifie également chaque année, en collaboration avec la FADOQ Saint-Damase, quatre conférences concernant la santé, l’alimentation, la sécurité et les droits des aînés. Elles ont aussi contribué l’hiver dernier au lancement du Défi Santé, un programme visant à encourager les citoyens de Saint-Damase à adopter un mode de vie plus actif. «La municipalité, le maire, les citoyens sont tous contents de notre implication dans la vie communautaire, reconnaît Gervaise. Et ça, c’est très valorisant. C’est aussi très aidant pour nous.» Françoise confirme: «On donne, mais on reçoit beaucoup en retour!» En collaboration avec le Carrefour action municipale et famille.