Pages :

Consommation et habitation

Acheter une propriété en Floride

iStockphoto.com

Des différences avec le Québec

Des différences avec le Québec

Si l’aventure immobilière en Floride vous intéresse, vous trouverez facilement des agents et des avocats québécois installés là-bas (la profession de notaires n’existe pas en Floride). Comme au Québec, les agents immobiliers exercent une profession réglementée. Ils doivent détenir un permis en bonne et due forme. Vous pouvez négocier directement avec le vendeur, mais cette pratique n’est pas courante. La procédure consistant à fixer le prix et les conditions par dépôt d’offres d’achat est similaire à celle que nous connaissons ici.

En Floride, comme partout aux États-Unis, les acheteurs ont habituellement 10 jours après avoir signé l’offre d’achat pour faire inspecter la propriété. Le travail du spécialiste doit être exhaustif, car la personne qui achète un condo sur la base d’une inspection satisfaisante pourra très difficilement, par la suite, invoquer des vices cachés pour obtenir un dédommagement. «Cette norme de 10 jours n’est pas obligatoire et elle est de plus en plus flexible. Des vendeurs désireux de céder leur propriété peuvent accepter un délai de 20 jours, par exemple. C’est rendu négociable», dit Pauline Grenier, agente immobilière à la firme Coldwell Banker All Nations Realty.

Par ailleurs, les coûts liés à la transaction sont plus élevés qu’au Québec. Outre les frais requis pour enregistrer l’achat, vous devez faire examiner les titres et produire des documents spécifiques. Facture: 500$ US et plus. Certains comtés vous obligent à souscrire une assurance titre qui peut coûter plus de 800$ US pour une vente de 150 000$ US.

Au moins, vous aurez un répit pour ce qui est de la «taxe de bienvenue». En Floride, ce sont les vendeurs qui paient les droits de mutation immobilière. Une taxe «d’au revoir», en quelque sorte, facturée à raison de 7$ US par 1 000$ US du prix de vente, à régler séance tenante au moment de la transaction.

Pour ce qui est du financement de l’achat, vous ne devriez pas avoir de problème à trouver un prêteur. En effet, les caisses Desjardins, la Banque Nationale, la Banque Royale et la Banque Scotia ont des succursales en Floride. Elles consentent des prêts en contrepartie d’une mise de fonds de 20% à 25% et de la prise en garantie de la propriété. Si les institutions financières exigent des acomptes si élevés, c’est qu’il n’y a pas d’équivalent américain de notre Société canadienne d’hypothèques et de logement pour garantir les prêts.

Partagez votre opinion

Réagissez à cet article

Acheter une propriété en Floride

Laissez ce champ vide, il est là pour prévenir contre les soumissions automatisées en spam.

Voir les politique de commentaires